Vient de paraitre : « Jean-Pierre Bemba pour une nation puissante et un Congo prospère »

Vient de paraitre : « Jean-Pierre Bemba pour une nation puissante et un Congo prospère »

« Jean-Pierre Bemba pour une nation puissante et un Congo prospère » est le titre du nouvel ouvrage de Me Eric Bilale Monga Mbambe, paru aux éditions

La Fondation T. Luhaka honore André Lufwa : Quatre monuments en bronze exposés sur le boulevard Tshatshi
Maïwan Productions en tournée mondiale avec le groupe féminin Artiz d’Haïti
Cédric Bakambu : « Ibenge n’est plus l’homme de la situation »

« Jean-Pierre Bemba pour une nation puissante et un Congo prospère » est le titre du nouvel ouvrage de Me Eric Bilale Monga Mbambe, paru aux éditions ADCOPA (Laboratoire de droit constitutionnel et observation de comportement politique des acteurs). Préfacé par Guy Pascal Ngoma Phanzu, doctorat en Droit économique et sociale de l’université de Kinshasa, le livre a 124 pages réparties en quatre chapitres.

Le S G du MLC, Eve Bazaiba soulevant la main droit, signe de la victoire

Dans le premier chapitre, l’auteur parle de l’instauration d’un État de droit et de la consolidation de la démocratie, rôle que JP Bemba veut faire jouer la société civile. Empresser à assurer l’indépendance de la justice et l’impartialité des magistrats, le Chairman fonde sa vision sur la séparation du pouvoir afin de faire de la RDC, un pays auquel la Cour constitutionnelle cessera d’être une parodie pour effectivement être indépendante dans son rôle de dire le droit pour des questions sensibles qui lui sont soumises, conformément à ses compétences reconnues par la Constitution.

Au deuxième chapitre, Jean-Pierre Bemba Gombo veut faire recouvrer la souveraineté au peuple congolais et faire occuper à l’État sa place au concert des nations. Puisqu’il parle de la souveraineté nationale et tous ses effets, il fait allusion à la souveraineté territoriale et internationale de l’État congolais qui doit être effective et défendue par tous comme un seul peuple.

Quant au troisième chapitre, l’auteur explique que JP Bemba veut promouvoir la croissance économique et la cohésion sociale par la revalorisation du capital humain, en investissant dans l’homme, afin d’aller dans le même sens  que les objectifs du millénaire pour le développement. En valorisant le capital humain, il pense nouer avec une croissance économique continue et inclusive.

Enfin au chapitre quatre, Eric Bilale démontre que JP Bemba veut que d’ici 2023, la RD Congo soit comptée parmi les pays émergents. Il compte faire de l’éducation et de la santé, deux rails par lesquels il veut propulser la locomotive de l’émergence économique au Congo.

Dans ce chapitre et selon l’auteur, le sénateur Bemba veut que la stabilité institutionnelle et l’environnement juridique assaini soient un gage de la promotion et de la protection des investissements en RDC.

Dans cet ouvrage, Eric Bilale, analyste fin et pénétrant tant politique que juridique, dresse les perspectives sinon la vision politique de JP Bemba. Il pense que le président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) demeure le candidat idéal à la présidentielle censée se tenir le 23 décembre 2018 en RDC, sans préjudice des peaux des bananes qui entourent le processus électoral notamment l’absence du consensus autour de la machine à voter.

Cet ouvrage qui se résume comme un projet de société pour le candidat à la présidentielle, vise à augmenter en défense contre d’éventuelles attaques visant une personne ou une doctrine qu’on appelle une « apologie » pour lui. Ces attaques pourraient viser ce candidat idéal qu’est JP Bemba et proviendraient de ses adversaires politiques qui se sentent secoués par le vent du changement qui accompagne non seulement son brusque acquittement par la chambre d’Appel de la CPI, mais encore sa vision politique en plein cœur d’Afrique.

Dans son préface, Guy Pascal Ngoma décrit : « A en croire l’auteur dans un style clair, précis et concis, la démocratie telle que chantée par des oiseaux de mauvaise augure, chantres du patriotisme constitutionnel, ressemble à un chapelet récité par des païens voire un simulacre ».

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :