Vatican: Mgr Marcel Utembi participe à la rencontre mondiale sur la protection des mineurs dans l’Eglise

 Vatican: Mgr Marcel Utembi participe à la rencontre mondiale sur la protection des mineurs dans l’Eglise

Le Pape François a ouvert ce jeudi 21 février 2019  la rencontre mondiale sur la « protection des mineurs et personnes vulnérables dans l’Eglise »

Réunions des commissions épiscopales : « La CENCO est présente sur la toile et de la plus belle manière » dixit Mgr Moko
Monseigneur Jean-Pierre Tafunga totalise 25 ans d’épiscopat.
« Non aux élections biaisées en RDC », disent les Évêques
Synode des évêques 2018

Des évêques catholiques

Le Pape François a ouvert ce jeudi 21 février 2019  la rencontre mondiale sur la « protection des mineurs et personnes vulnérables dans l’Eglise » devant  un parterre de 190 personnes, composé de 114 présidents de conférences épiscopales en salle du Synode au Vatican.

Ces assises des quatre jours soit du 21 au 24 février 2019 sont, selon le souverain pontife, un moment par excellence : «Pour écouter le cri des petits qui demandent justice».

«Face au fléau des abus sexuels perpétrés par des membres de l’Église au détriment des mineurs, j’ai pensé vous interpeller vous, patriarches, cardinaux, archevêques, évêques, supérieurs religieux et responsables, pour qu’ensemble nous écoutions le Saint-Esprit, qu’il nous guide dans l’écoute du cri des petits qui demandent justice».

En ce qui concerne l’Eglise de la RDC, Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), prend part active à cette réunion sans précédente dans l’histoire de l’Eglise.

« C’est un sommet de sollicitude pastorale voulu par le Pape François comme un acte de responsabilité pastorale forte devant le défi d’abus sexuels sur les mineurs et les personnes vulnérables », a expliqué monsieur l’abbé Georges Kalenga, 2ème secrétaire général de la CENCO depuis Rome.

Ce sommet retient l’attention du monde entier et les attentes du Peuple de Dieu à son issue sont fortes comme l’a reconnu le Pape en ce premier jour de sommet : «Le Peuple de Dieu nous regarde et attend de nous non pas des condamnations simples et évidentes, mais des mesures concrètes et efficaces pour s’y préparer. Il veut du concret».

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :