Vatican : Deux Archevêques congolais parmi les participants au synode sur l’Amazonie

 Vatican : Deux Archevêques congolais parmi les participants au synode sur l’Amazonie

Du 6 au 27 octobre 2019 au Vatican (Rome), le Saint Père le Pape François présidera les travaux du synode pour le bassin de l’Amazonie sur le thème :

Le Cardinal Ambongo aux dames de la CENCO : « Battez-vous, réclamez vos droits, la parité n’est plus un sujet tabou »
Kinshasa : Mgr Fridolin Ambongo inaugure son cardinalat en exprimant sa proximité aux pauvres et aux plus petits
RD Congo : Le Cardinal Fridolin Ambongo accueilli en liesse à Kinshasa

Du 6 au 27 octobre 2019 au Vatican (Rome), le Saint Père le Pape François présidera les travaux du synode pour le bassin de l’Amazonie sur le thème : « Amazonie: nouveaux parcours pour l’Église et pour une écologie intégrale ».

Les services du Saint-Siège ont dévoilé la liste de plus de 150 participants du monde entier invités par le Pape François pour prendre part à ces assises sur le bassin de l’Amazonie. Leurs origines géographiques et missions sont diverses: archevêques et évêques, membres de la Curie romaine, curés de paroisse, directeurs de revues, et autres apostolats.

Parmi ces personnalités, figure deux archevêques de l’Eglise-famille de Dieu en République Démocratique du Congo (RDC) : Le Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa et Vice-Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et Mgr Marcel Madila, Archevêque de Kananga et Président de l’Association des Conférences Episcopales d’Afrique Centrale (ACEAC).

Ce synode sur la panamazonie a été convoqué par le Pape François depuis le 15 octobre 2017 et avait indiqué que l’objectif principal est « de trouver de nouvelles voies pour l’évangélisation de cette portion du Peuple de Dieu, en particulier les indigènes, souvent oubliés et privés de la perspective d’un avenir serein, notamment à cause de la crise touchant la forêt amazonienne, poumon d’une importance capitale pour notre planète ».

Le Synode pour la Panamazonie est un grand projet ecclésial, civique et écologique qui vise à dépasser les limites et redéfinir les lignes pastorales, en les adaptant aux temps présents. La Panamazonie est composée de 9 pays : Brésil, Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou, Venezuela, Surinam, Guyana et Guyane française. Il s’agit d’une région qui est une source importante d’oxygène pour toute la terre où se concentrent plus d’un tiers des ressources forestières primaires du monde. C’est une des plus importantes réserves de biodiversité de la planète et contient 20% des eaux douces non congelées.

Il sied de rappeler aussi que des centaines de nouveaux incendies ont été observés en mi-août dernier dans cette vaste forêt tropicale de la planète, causant ainsi plusieurs dommages tant humains que matériels.

L’épiscopat congolais a depuis toujours milité pour la sauvegarde de l’environnement, notre maison commune et a institué toute une commission épiscopale pour les ressources naturelles et multiplie des initiatives en faveur de la protection de l’écologie notamment les publications récurrentes des lettres pastorales dénonçant l’exploitation illégale des bois par certaines entreprises dans certains diocèses. Les deux archevêques de la RDC profiteront sans doute de ce synode sur l’Amazonie pour faire entendre aussi la voix du bassin du Congo, deuxième poumon mondial après l’amazonie.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :