Valse de nominations: souci de faire bon ménage ou désir de bétonner

Valse de nominations: souci de faire bon ménage ou désir de bétonner

Le président Joseph Kabila, qui prend son temps pour procéder à des nominations des animateurs de diverses institutions de la République a procédé réc

Des internautes réactifs et la masse insoucieuse face à l’alerte Ebola
Joseph Kabila : « La Constitution est sacrée… Je n’y toucherai donc pas. Le pouvoir use. Il faut savoir s’arrêter »
Kinshasa : Un journaliste condamné par défaut après avoir dénoncé des détournements des fonds dans le monde sportif congolais

Le président Joseph Kabila, qui prend son temps pour procéder à des nominations des animateurs de diverses institutions de la République a procédé récemment à une valse de nominations dans plusieurs institutions gouvernementales. Exercice normal du pouvoir dans sa vie quotidienne et souci de faire bon ménage selon les proches du pouvoir en place et sympathisants, nominations intéressées et désir de mettre les institutions républicaines au service du président à tous les moins du dauphin à pourvoir d’après des Ong et des Opposants.

 

Général Etumba sortant

Général Etumba sortant

En un peu moins d’un mois, Mme Nicole Dibambu, longtemps intérimaire à la tête de la Radio Télévision nationale du Congo, RTNC a été remplacée par une équipe dirigée par M. Ernest Kabila et Freddy Mulumba, les juges et magistrats des Cours de Cassation et Conseil d’Etat ont prêté serment devant la Président de la République au Parlement dont l’un, le Professeur Vunduawe, a quitté la Cour Constitutionnelle pour un nouveau poste, et enfin des généraux de l’Armée ont été affectés dans les postes dirigeants. Les généraux Mbala et Numbi ont été nommés respectivement aux postes de Chef d’Etat Major Général et Inspecteur Général d’Armée. L’ancien chef d’Etat  major, le général Etumba, admis à la retraite; est nommé conseiller militaire à la Présidence de la République.

Des administrés prennent acte mais des radios et défenseurs des droits de l’homme soupçonnent des desseins cachés

 

Général Numbi entrant

Général Numbi entrant

L’Armée congolaise comme dans tous les pays est la grande muette. Généraux, officiers supérieurs et subalternes et hommes de troupe vont recevoir les nouveaux chefs, selon le cérémonial militaire. Le général Numbi, longtemps en réserve de la République va contrôler les actes et finances de l’Armée, tâche dévolue à l’Inspecteur général. Des radios périphériques internationales ont exprimé leurs réserves pour la nomination du général Numbi qui, d’après elles, dont la RFI du 15 juillet 2018, n’a pas encore fini avec la justice. Il a été appelé devant la barre comme renseignant au procès de Chebeya. A la fin de ce procès, la Justice militaire avait déclaré lors du verdict final que des zones d’ombre subsistaient. Les enquêtes doivent se poursuivre.

Des magistrats et particulièrement les associations des justiciables n’ont pas encore réagi à ces nominations en cascade. Les magistrats n’ont pas le droit de commenter les nominations des responsables des corps judiciaires. Parmi les membres de la société civile, l’Asadho par son président Jean-Claude Katende, a déclaré que la nomination des chefs militaires, frappés par des sanctions ciblées par les Usa et l’Union européenne, est un signal clair. Les jours prochains seront difficiles.

Des sources officielles n’ont pas commenté en détail les diverses nominations mais les administrés des institutions dotées de nouveaux dirigeants ont accueilli les nouveaux mandataires comme à la RTNC. La nouvelle équipe a apporté un nouveau matériel de travail dès le vendredi 12 juillet 2018. A ce sujet, certaines mauvaises langues au sein des journalistes ont déclaré, off record, que ce matériel est destiné à assurer la propagande gouvernementale lors des élections.

Constitution et serment

Constitution et serment

De manière générale, les observateurs s’interrogent sur la hâte de nommer des cadres à six mois des élections générales qui verront les nouveaux dirigeants politiques placer des animateurs selon leurs idées propres et cela pour un programme quinquennal en respectant la Constitution congolaise.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :