Une prospection s’impose pour identifier les potentialités minières dans la Province du Kwilu, selon le PNUD

Une prospection s’impose pour identifier les potentialités minières dans la Province du Kwilu, selon le PNUD

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) a indiqué dans sa récente publication : « Atlas des énergies renouvelables en RDC » qu’il

Tshopo : 5 morts à Lokutu dans un drame, mais Feronia Sarl apaise les esprits
L’Assemblée nationale publie les matières de la session budgétaire
Les États-Unis soutiennent la vente de 32 jets de Lockheed F-35 à la Pologne, d’un montant de 6,5 milliards de dollars

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) a indiqué dans sa récente publication : « Atlas des énergies renouvelables en RDC » qu’il y a nécessité d’une prospection du sous-sol pour identifier les ressources minières de la province du Kwilu.

Une vue des creuseurs artisanaux des minerais en RDC

Une vue des creuseurs artisanaux des minerais en RDC

Selon cette publication relayée par le site d’information congolais en ligne Médiacongo.net, des indices de diamant et d’autres minerais tels que le phosphate, le nickel, le gypse, le kaolin, la chaux ainsi que les indices d’hydrocarbures existent et sont visibles à travers le territoire de cette entité territoriale. Les potentialités minières de cette province requièrent un drainage des investissements, avant de souligner que la province est dotée d’immenses terres arables pour les cultures arborescentes et arbustes ainsi que des pâturages permanents pour l’élevage.

Le PNUD note également dans cette publication que l’environnement naturel du Kwilu est propice au développement de l’industrie agro-alimentaire et à la valorisation des déchets agricoles y afférents pour la production de l’énergie.

La province présente des atouts pour son développement, notamment la centrale hydroélectrique de Kakobola actuellement en construction (10,5MW). Il a préconisé également l’exploitation des chutes de Bamba (22 MW) et la chute Kitona (12 MW) ainsi que la valorisation de la biomasse pour la production de l’énergie.

Les besoins électriques du seul secteur domestique, selon la source, s’élève à 254,67 MW, et que  les demandes électriques des villes de Kikwit et Bandundu sont respectivement de 17,58 et 7,46 MW. Le territoire de Bulungu a la demande électrique la plus élevée de la province suite à l’importance de sa démographie.

Toutefois, la province dispose de possibilités de se développer à travers le tourisme grâce notamment à ses chutes naturelles considérées comme parmi les plus belles d’Afrique, à la gorge de Lukwila dans le territoire de Gungu et aux folklores traditionnels Pende et Tchokwe), précise la source.

En ce qui concerne les infrastructures de transport, cette publication indique que la province du Kwilu s’appuie sur les réseaux routier, aérien et fluvial. Le réseau routier comprend les routes nationales (bitumées et en terre), les routes provinciales (prioritaires et secondaires) et les routes de desserte agricole. La route demeure le réseau de transport le plus utilisé, indique la source.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :