Une note positive a clôturé le festival « alimenterre » de Kinshasa

Une note positive  a clôturé le festival « alimenterre » de Kinshasa

C’est avec succès que s’est clôturée la 2ème édition du festival alimenterre de Kinshasa le mercredi 29 novembre. Cette activité de trois jours, soit

Discours de clôture de l’Assemblée plénière extraordinaire des évêques de la CENCO du 15 au 17 février 2018
Discours de clôture de l’Assemblée plénière extraordinaire du 22 au 24 novembre 2017
Discours de clôture de l’Assemblée Plénière extraordinaire de la CENCO

C’est avec succès que s’est clôturée la 2ème édition du festival alimenterre de Kinshasa le mercredi 29 novembre. Cette activité de trois jours, soit du 25 au 29 novembre 2017  tenue au centre Wallonie Bruxelles a été organisé avec l’aide de la représentation S.O.S Faim Belgique et la Délégation Wallonie Bruxelles de Kinshasa.

Exposition des produits alimentaires bio

Exposition des produits alimentaires bio

Ce festival a été organisé pour sensibiliser les producteurs agricoles congolais sur le désordre alimentaire mondial dû à l’utilisation des engrains et autres produits chimiques notamment les pesticides dans la production agricole et ses éventuelles conséquences sur la santé. On peut dire qu’il a été une réussite totale, s’est félicité Mme Mireille Bishikwabo, un des organisateurs dudit festival.

Des expositions ventes, des projections des films cinématographiques et débats, ont été au rendez-vous dans plusieurs sites à savoir : l’Espace Bilembo Texaf, le Centre Wallonie-Bruxelles, l’Université de Kinshasa ainsi que le quartier N’djili CECOMAF.

Des agriculteurs présents n’ont pas caché leur joie. Ils ont promis de lier la parole à l’acte, c’est-à-dire, promouvoir la production Bio (sans engrais chimiques et pesticides) au détriment de la production artificielle (avec l’apport des engrais chimiques). Les agriculteurs ont en outre décidé de diffuser le message auprès de leurs pairs qui n’ont pas fait le déplacement à ce festival, en vue d’aider la représentation de SOS faim Belgique à atteindre ses objectifs.

Parmi les agriculteurs qui se sont déplacés, nous avons constaté la présence de la Caritas diocésaine Matadi, conduite par M. Jean-Robert Ndofi, chargé des programmes EMMO (Empowerment dans un Monde en Mouvement),  axé sur la sécurité alimentaire et à l’entrepreneuriat paysan.

Ce festival a drainé un nombre important des touristes nationaux et internationaux venus déguster le savoir-faire culinaire et agricole congolais. La représentation de S.O.S Faim Belgique a exprimé sa satisfaction quant à l’attention et l’intérêt accordés par les paysans agricoles congolais au festival pendant les trois jours. Le cap est fixé à l’an prochain pour la troisième édition.

Junior Kitambala/Stagiaire

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :