Une exposition « Art et vie » pour montrer aux citadins la tradition oubliée

Une exposition « Art et vie » pour montrer aux citadins la tradition oubliée

L’Institut Français de Kinshasa  démarre  cette année 2018 avec une exposition, organisée en partenariat avec l’Institut de Musées Nationaux au Co

L’Institution Financière pour les Œuvres de Développement participe à la 7ème édition du Marché/Wenze
Agenda de février 2018 du Centre Wallonie Bruxelles : La recherche scientifique au cœur des activités
Une exposition dénommée «Wenze» se déroule sur la place des Evolués

Une vue de l’exposition Art et vie

L’Institut Français de Kinshasa  démarre  cette année 2018 avec une exposition, organisée en partenariat avec l’Institut de Musées Nationaux au Congo sur le thème « Art et vie quotidienne », le samedi 20 janvier 2018. La vie quotidienne choisie par les organisateurs  est celle liée à la tradition plutôt  oubliée par des Kinois, des citadins  vivant depuis longtemps en milieu extra coutumier.

Pour le public des citadins, l’exposition a été  l’occasion de découvrir des objets  ethnographiques rares, issus de la fantastique collection du musée national. Ils ont constaté que « cette collection d’après le professeur Ibungo, directeur du musée national, dans son mot d’ouverture,  sème, valorise, véhicule, le savoir fertile de notre patrimoine culturelle matérielle et immatérielle ».

Samuel Pasquier, responsable de l’Institut Français de Kinshasa,  a déclaré pour sa part que l’exposition du jour est au cœur de ses préoccupations. «  J’ai toujours reconnu, a déclaré l’organisateur,   l’Institut des Musées Nationaux du Congo non seulement comme le dépositaire de notre riche patrimoine culturel matériel et immatériel, mais surtout comme le poumon même de la culture congolaise ».

Le professeur Ibungo a aussi ajouté : « Lorsque l’Institut français ouvre sa porte et son cœur pour accueillir un chapitre du patrimoine culturel congolais, il permet, à coup sûr, le partage de nos valeurs séculaires, les promeut afin qu’elles participent à construire l’homme d’aujourd’hui et de demain.  Considérant essentiellement cette exposition, le thème est si simple, mais sa beauté est magnifique, il nous fait découvrir un trésor caché, et dans ce contexte, l’exposition montre les aspects concrets de la vie quotidienne savamment élaborés : agriculture, chasse et pêche. Il répond à la problématique qu’on se pose sur la richesse  de notre patrimoine culturel matériel et immatériel ».

La danse a été à l’honneur avec le Ballet National de la RDC, offerte par les organisateurs. Des danses du terroir ont montré les différentes facettes de l’art de la danse des tribus du Congo, notamment du Kongo Central voisin de la capitale, le Kasaï, cette province a mêlé dans sa présentation danse et art culinaire, la Province de la Tshopo a surpris le public avec une danse figurative d’un trio présentant une pirogue sur l’eau. Des femmes de cette ethnie ont apporté en dansant le riz et la farine. Ce spectacle a fait suite au vernissage de l’exposition «  Art et vie quotidienne ».

Cette initiative s’inscrit véritablement dans le cadre de lien d’amitié et de coopération culturelle entre deux pays : la France et la République Démocratique du Congo.

Henriette Tshibola Katambwe (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :