Une commission pour refonder la Linafoot

Une commission pour refonder la Linafoot

La Fédération congolaise de Football Association, FECOFA, a nommé le samedi 14 octobre 2017 une commission à la tête de la Linafoot. La FECOFA dirige

Coupe du monde : ce que le football peut enseigner aux nations
Je suis un Africain … malgré tout
Une victoire, deux nuls et une défaite pour quatre équipes congolaises engagés dans les championnats continentaux africains

La Fédération congolaise de Football Association, FECOFA, a nommé le samedi 14 octobre 2017 une commission à la tête de la Linafoot. La FECOFA dirige le football en République Démocratique du Congo tandis que la Ligue nationale du football, Linafoot, gère le football pratiqué par l’élite des athlètes congolais.

Linafoot panneau

Linafoot panneau

Les dirigeants de la Fecofa ont exprimé à la presse leurs préoccupations de refonder cette structure qui gère les équipes de l’élite. Ils ont voulu ainsi répondre à la principale revendication des sociétaires de la Linafoot qui a été le départ du comité dirigeant sortant car arrivé à la fin de son mandat. Pour le reste des demandes des sociétaires de la Linafoot, la commission nommée doit reformuler le contour du championnat de la Linafoot, abandonner le système de seulement 8 équipes au play off, créer une division 2 pour les équipes écartées du play off. La commission doit promouvoir un cadre qui obéit aux directives de la Confédération du Football, CAF, pour l’octroi des licences par exemple aux joueurs.

Des anciens internationaux et des dirigeants des équipes dans la nouvelle commission

Des observateurs du football comme sport particulièrement du fonctionnement de la Linafoot qui concerne l’élite ont constaté une grande innovation dans la composition de cette structure. En plus de M Daoni, venu de l’Office congolais du contrôle, OCC en sigle, haut fonctionnaire de l’Etat, deux membres de cette commission sont des anciens Léopards comme Eugène Kabongo, grand buteur des années 90 et Mbungu Tati autre attaquant de pointe de l’équipe nationale. Quelques dirigeants d’équipes de football, au fait des contraintes du football sont aussi du nombre.

Accueil réservé des uns et espoir rationnel des autres

La nouvelle de la nomination de cette commission n’a pas soulevé des vivats pour le moins qu’on puisse le dire. M. Ngoy Kasanji,, président de l’équipe Sangabalende, s’insurge contre cette mesure. Le championnat de la Linafoot ne peut pas devenir une affaire de la Fecofa. La Fecofa doit superviser et non diriger au quotidien le championnat de l’élite congolaise du football. Elle doit respecter son propre règlement intérieur.

D’autres fans du football ont déclaré, sous base de l’anonymat, que, dans ce pays, le respect des règlements et autres dispositions de fonctionnement des toutes structures n’est pas le point fort des dirigeants congolais et cela, à tous niveaux. La preuve est que l’ancien comité a voulu s’accrocher au pouvoir. L’entraîneur national des Léopards seniors Florent Ibenge a porté un jugement d’espoir pour la commission. Il espère sincèrement que ses membres vont apporter des solutions valables pour les différents problèmes qui les attendent.

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :