Un vol de bétail à la base des conflits ethniques meurtriers en Ituri

Un vol de bétail à la base des conflits ethniques meurtriers en Ituri

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 07 février 2018, la Caritas développement et la Commission justice et paix du diocèse de Bunia ont aff

Des patrouilles onusiennes robustes dans trois provinces de l’Est et dans le territoire de Beni
Deux jours de deuil à Bunia, Kinshasa reste indifférent
L’UNICEF très préoccupé par les 46.000 enfants déplacés ou refugiés de l’Ituri
L'incendie des maisons

L’incendie des maisons

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 07 février 2018, la Caritas développement et la Commission justice et paix du diocèse de Bunia ont affirmé que le conflit ethnique entre les Hema et les Lendu est dû à un vol de bétail.

A en croire le communiqué, tout serait parti du vol de bétail jeudi le 1er février dernier dans la localité de Ndjachulu, en Chefferie des Bahema Nord, par une bande en provenance du Groupement de Ladedjo au Secteur des Walendu Pitsi. Dans la nuit, les habitants de l’ethnie Lendu de ce groupement ont incendié des maisons dans les localités suivantes de la Chefferie des Bahema nord: Ndjachulu, Su, Kau et Ndogbe.

Les Hema ont incendié en représailles des maisons dans la localité d’Anjer, au Groupement Ladedjo, dans le Secteur des Walendu Pitsi.

Samedi dernier, autour de 11 heures, des assaillants Lendu ont tué un policier avec son frère dans la localité de Chusa de la Chefferie des Bahema nord. Dans la nuit de samedi au dimanche 04 février 2018, à partir de 1 heure, des assaillants en provenance du groupement Ladedjo du Secteur des Walendu Pitsi, composés d’anciens membres du Groupe armé du Front Nationaliste Intégrationniste, FNI, et des jeunes Lendu drogués, ont incendié des maisons dans les localités suivantes de la Chefferie des Bahema nord: Seseti,Lera, Lovi, Ngaroli,Ngbagu, Collectivité, Labo, Centre Blukwa, Rpka, Ko.

Dimanche 4 février 2018, les assaillants Lendu ont brulé plusieurs maisons depuis 11 heures dans la localité de Radju (Maze), Groupement Utcha, en la Chefferie des Bahema Nord, ajoute le communiqué.

En effet, les deux structures du diocèse de Bunia, à savoir la Caritas et la commission diocésaine Justice et paix, signalent que plus de 1.000 personnes se sont déplacées dans la ville de Bunia; plus de 2.000 dans la localité de Katoto et ses environs ; près de 4.000 autres personnes dans les localités de Drodro et Largu. Des milliers encore de personnes sont aussi en déplacement vers les localités de Bule, Fataki et Iga Barrière.

Analyse et recommandations urgentes

Le déplacement des populations en Ituri

Le déplacement des populations en Ituri

Selon les deux structures du diocèse de Bunia, ces troubles remettent en question la cohabitation pacifique et la dynamique de paix relancée depuis le 21 décembre 2007 avec la campagne de pacification par l’autorité provinciale. La problématique des identités meurtries et des identités meurtrières refait surface dans ce coin de la RDC. On note également des écoles fermées. Celles-ci ont occasionné le chômage et le déplacement des élèves et enseignants.

En outre, ce déplacement interne de la population gangrène la vie sociale régulière.  Les pertes des vies humaines ainsi que des moyens de subsistance sont également déplorées. Tout cela installerait une crise de confiance entre la population et l’autorité établie.

Les deux Structures du Diocèse de Bunia recommandent alors une intervention humanitaire urgente en faveur des victimes de ces hostilités ; le renforcement des forces de l’ordre afin de prévenir les conflits dans cette région. « Que l’Etat congolais joue convenablement son rôle régalien de protéger les civils et leurs biens ; qu’il arrête dans le meilleur délai cette barbarie en recherchant et en punissant les coupables; qu’il réprime toute consommation de drogue et des boissons fortement alcoolisées », poursuivent-elles.

Et « que la Monusco et la communauté internationale accompagnent l’autorité provinciale dans la sécurisation des personnes et leurs biens », concluent la Caritas-Développement et la Commission Justice et Paix du Diocèse de Bunia.

Junior Kitambala (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :