Un atelier de formation à l’intention des agents de l’Etat sur la télédétection et l’utilisation du logiciel Ecognition

Un atelier de formation à l’intention des agents de l’Etat sur la télédétection et  l’utilisation du logiciel Ecognition

Le vendredi 09 février 2018, il y a eu la fin de l'atelier de formation organisé par l'ONG Architecte ingénierie construction organisation et mana

Des agents vétérinaires formés sur les techniques de lutte contre la grippe aviaire par la FAO
100 élèves écologistes de l’Institut de la Gombe II formés sur la pollution d’origine plastique
Les élèves du Lycée Mpiko de Lemba formées sur la non-violence active et évangélique par Pax Christi International.
Atelier

Une vue des participants à l’atelier

Le vendredi 09 février 2018, il y a eu la fin de l’atelier de formation organisé par l’ONG Architecte ingénierie construction organisation et management ( Aecom) par la remise de brevet de participation aux vingt  agents de l’Etat au  collège Boboto à Kinshasa/Gombe.

Les deux formateurs François Trudeau, directeur de projet, et Thomas Bergeron, spécialiste en système  information géographique en sigle SIG, ont animé cet atelier qui a démarré le 5 février 2018.

Cet atelier de formation, en collaboration avec le ministère des Infrastructure du travaux publics construction, avait comme thème général, la télédétection d’utilisation du logiciel ecognition. L’atelier a permis de renforcer les capacités de  ces agents dans le système  de télédétection dans le domaine de la carté géographique sur le déboisement forestier à l’aide de satellite.

Selon Patrick Mbaya, ingénieur agronome à la Direction des Inventaires et Aménagement Forestiers ( Diaf), a souligné que cette formation va nous servir à développer nos capacités pour  l »appliquer dans la pratique dans nos différents  ministères. Mais ce qui  fait défaut, ce sont des matériels  et la non descente sur terrain suite au financement. La Diaf est une partie composante du ministère de l’Environnement et a un travail basé plus sur terrain que dans les bureaux parce que  la direction contient des matériels qui permettent  de surveiller  des zones forestières à l’aide de satellite.

D’après François Trudeau, le directeur du projet, ils rencontrent souvent   de grandes difficultés pendant la transmission de connaissance parce que d’autres participants ne sont pas du domaine étant donné que le projet a pour objectif de former les formateurs sur le système de  télédétections. Souvent  les ministères nous envoient des agents non qualifiés qui ne sont pas du  domaine mais cela n’est pas le cas en République  Démocratique du Congo. Ils ont du mal à apprendre et nous sommes obligés à les ramener au même niveau que les autres mais la durée de l’atelier est courte. C’est pour cela nous demandons aux autorités de nous donner des personnes compétentes parce qu’après cette formation.

Pour rappel, cet atelier de formation d’Aecom qui s’est tenu du 05 au 9 Février 2018 avec les différentes  catégories de personnel tel que des ingénieurs agronomes, architectes, des juristes qui travaillent au ministère de l’Environnement sur le système de télédétections dans le domaine de carte géographique.

Enfin, pour  clôturer la session d’atelier de  formation, François Trudeau  a   remercié les participants qui ont eu la bonne volonté d’y participer chaque jour et enfin  les autorités du ministère d’Infrastructure   pour leur implication à   cette initiative qui contribue au développement du pays.

Gladys Bundu (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :