Tshopo : 5 morts à Lokutu dans un drame, mais Feronia Sarl apaise les esprits

Tshopo : 5 morts à Lokutu dans un drame, mais Feronia Sarl apaise les esprits

Les habitants de la cité de Lokutu se trouvent, depuis lundi 29 janvier 2018, dans un climat morose avec un bilan macabre de 5 morts et d’une personne

Ucofem et Essor encouragent des femmes entrepreneures à bien jouir de leurs droits économiques
APA : Le financement est d’USD 3.000.000 pour les 3 premières années
17ème édition du Concours de Saut International, un grand événement pour ce mois de novembre à Kinshasa

Les habitants de la cité de Lokutu se trouvent, depuis lundi 29 janvier 2018, dans un climat morose avec un bilan macabre de 5 morts et d’une personne grièvement blessée qui se trouve entre la vie et la mort.
Selon notre source, l’intervention des élus des Territoires de Yahuma et de Basoko, avec messages de paix auprès de la population riveraine, a fait revenir le calme à Lokutu, une cité du Territoire de Basoko dans la province de la Tshopo. C’est le siège de Feronia rdc Sarl, une agro-entreprise qui opère en RD Congo depuis 1911 sous l’appellation de Huilerie du Congo Belge (HCB) et à Lokutu en 1920. De Plantations Lever au Zaïre (PLZ) aux Plantations et Huileries du Congo (PHC), elle a été rachetée, depuis 2009, à l’Unilever par Feronia.

Que s’est-il passé ? Le lundi 29 dernier, un véhicule de la société Feronia rdc Sarl a renversé trois personnes d’une même famille au camp Bohuma, dont une femme accompagnée de sa fille et de sa petite-fille. La femme (blessée et hospitalisée) a été tirée de l’accident dans un état agonissant, mais sa fille et sa petite-fille ont succombée sur le coup.

Ayant appris la mort de sa nièce ainsi que l’état critique de sa sœur, leur oncle s’est rendu sur le lieu de l’accident muni d’une machette, pour venger les victimes. Il a tenté de bruler le véhicule, mais les policiers l’en ont empêché. Devant cette résistance, le jeune homme blesse avec sa machette le policier qui, pour sa défense, tire à bout portant sur lui.

Plantation de palmiers à Lokutu

La mort du jeune homme a poussé la population de Lokutu à accourir au lieu du crime et tuer, à coup de machettes, le policier. Donc, la population s’est rendu justice. Le mardi 30 janvier, le corps d’un autre policier tué est retrouvé dans un jardin, couvert de blessures. Pendant que le bilan s’alourdit, un policier est porté disparu et on se demande si ce dernier a fui la colère des habitants de la cité de Lokutu qui les pourchassaient ou serait aussi mort.
Informées de la situation, les autorités provinciales ont dépêché une mission de sécurité qui aurait déjà quitté Kisangani depuis mercredi dernier pour Lokutu. De sources dignes de foi, nous apprenons que la hiérarchie de PHC/Feronia a annoncé, depuis le jour de l’accident, la prise en charge des obsèques de toutes les victimes et l’indemnisation de leurs familles. C’est un acte salutaire pour cette société qui emploie plus ou moins 1.583 employés permanents dans une concession de 63.560 hectares, dont 11.727 hectares des palmiers à huile produisent 8.843 tonnes d’huile de palme brute et 461 tonnes d’huile de palmiste.

Mais ce qui étonne plus d’un, c’est de constater qu’il y ait mort d’hommes après le décès des deux personnes d’un accident qui a eu lieu sur le réseau routier. Il y a des accidents de moto, de bateaux qui chavirent , d’avions qui s’écrasent, de trains qui déraillent, de vélos et toute autre chose qui engendrent des blessés, des dégâts matériels et de pertes en vies humaines, sans une telle vengeance. Cela arrive sans préméditation. Pourquoi seulement l’accident routier à Bohuma peut-il arriver à des attaques aussi réciproques ?

Feronia Yaligimba

Rappelons que l’année passée, un TD ( agent de sécurité local) avait tué le chef du village de Yalonga dans le secteur de Bosoku, Territoire de Yahuma, à environ 250 km de Lokutu, mais la situation n’avait pas dégénérée comme le cas de Bohuma. Il y a de quoi s’interroger sur les rapports entre la population et la police locale. Cohabitent-elles dans un climat harmonieux de collaboration? Il en est de même pour ceux qui dirigent ces anciennes cités, actuellement des zones rurales, ont-ils les compétences requises pour les gérer administrativement ?

Sachez que l’équipe de direction de Feronia RDC Sarl a donné du travail à environ 4.500 personnes ayant accès aux soins médicaux, bénéficiant d’une enveloppe salariale annuelle d’USD 10,2 millions et le gouvernement congolais perçoit d’USD 3,3 millions des impôts et par an, nous confient les responsables de la société. Le Président Directeur Général, Xavier de Carniere, le Directeur Financier, David Steel, le Directeur d’exploitation pour la RDC, Raymond Batanga, le Directeur de la recherche, Zéphirin Luyindula et le Directeur Général de PHC, Pierre-Antoine Couvreur, regrettent cet évènement macabre et compatissent avec les familles éprouvées.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :