Tripartite Cnsa, Ceni et Gouvernement : Simple évaluation du processus électoral pour les uns, rassemblement de « falsificateurs » pour les autres

Au début des travaux de la tripartite Cnsa, Ceni et Gouvernement depuis ce samedi 13 octobre 2017, les responsables de ces trois institutions ont pron

REACTION DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO (CENCO) FACE AUX ALLEGATIONS DE LA LUCHA
L’Archevêque de Mbandaka-Bikoro a reçu le pallium des mains du Nonce Apostolique le 29 octobre 2017
La femme congolaise en première ligne dans la lutte Antimines

Au début des travaux de la tripartite Cnsa, Ceni et Gouvernement depuis ce samedi 13 octobre 2017, les responsables de ces trois institutions ont prononcé les discours de circonstance. Présidents du Cnsa, de la Ceni et Premier ministre qui a ouvert les travaux.  Le discours du Premier ministre ouvrant les travaux a permis d’ironiser sur un membre du Gouvernement ouvrant les travaux d’une structure indépendante, le Conseil national de Suivi censée le superviser.

Joseph Olengakoy

Joseph Olengakoy

Des membres du Cnsa ont assuré au public que les travaux débutés ne vont pas s’achever par la publication d’un calendrier électoral. Ils vont plutôt s’atteler à relever les différents écueils comme la logistique, les problèmes de maintenance d’appareils et autres difficultés techniques.

Des Opposants se disent non concernés

Les Opposants de l’aile radicale de Limete, se disent non concernés. Ils ont qualifié les acteurs de cette tripartite de « falsificateurs » des accords de la Cenco. M. Fayulu et autres ténors de l’Opposition ont déclaré que les délégués à la Tripartite passent la plupart de leur temps à altérer le sens de l’Accord de la Saint Sylvestre. La Majorité présidentielle préfère travailler avec des opposants débauchés en lieu et place des acteurs demeurés dans la ligne du Rassemblement d’origine.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :