Sylvestre Mudacumura, chef rebelle des FDLR trouve la mort dans les affrontements avec les FARDC à Bwito (Nord Kivu)

Sylvestre Mudacumura, chef rebelle des FDLR trouve la mort dans les affrontements avec les FARDC à Bwito (Nord Kivu)

Rédaction Matininfos.net 18 septembre 2019 A La Une, Sécurité 3,232 Vues  Recherché par la justice internationale pour toutes ces exactio

Les étudiants de l’Unikin déplorent le comportement des militaires et des policiers Congolais
La Tanzanie a extradé l’ex-colonel John Tshibangu vers Kinshasa où il va être présenté à la justice militaire
Une attaque a visé et tué au moins 15 casques bleus au Nord-Kivu
Sylvestre Mudacumura, chef rebelle des FDLR

 Recherché par la justice internationale pour toutes ces exactions sur les populations civiles, le commandant des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Sylvestre Mudacumura, a été abattu dans la nuit du 17 au 18 septembre par l’armée régulière de la République Démocratique du Congo à Bwito dans le territoire de Rutchuru au Nord Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo.

C’est le porte-parole des FARDC, le général KASONGA Richard qui est en mission à Kindu dans la province du Maniema qui livre cette information ce mercredi 18 septembre.

« C’est une bonne nouvelle. Sylvestre Mudacumura était à la tête de la branche radicale des FDLR » se réjouit le porte-parole des FARDC qui salue cet exploit de l’armée régulière tout en invitant tous les autres groupes rebelles à déposer les armes car l’armée est déterminée a traqué ces hors la loi jusque dans leurs derniers retranchements.

Il faut indiquer aussi que ce chef rebelle radical des FDLR est tué en même temps que ses plus proches lieutenants.
Visé par un mandat d’arrêt international de la CPI depuis 2012, Sylvestre Mudacumura était soupçonné d’attaques contre la population civile, meurtres, mutilations, traitements cruels, viols, torture, destructions de biens, pillages et atteintes à la dignité humaine.

C’est à quelques jours après l’investiture du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba que l’Etat congolais vient de remporter cette victoire de la mort de celui qui a semé terreur et désolation sur le sol congolais. Nous espérons que le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi va effectivement maintenir la présence de l’Etat Major Général des FARDC dans cette partie du pays, comme il avait promis lors de sa campagne électorale en décembre 2018.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :