Sylvestre Ilunga Un premier ministre choisi et nommé suscite la curiosité

Sylvestre Ilunga Un premier ministre choisi et nommé suscite la curiosité

Sylvestre Ilunga est un premier ministre choisi par Joseph Kabila, ancien président de la République et nommé par la suite par l'actuel président Féli

Bruno Tshibala paie le prix du débauchage
Malgré le déblocage de 226.350.750 FC à la commission Tripartite par l’Etat congolais, les ex-travailleurs de la Marsavco et 23 autres entreprises broient du noir
La Monusco en attente d’un Premier ministre pour faciliter les choses

Sylvestre Ilunga est un premier ministre choisi par Joseph Kabila, ancien président de la République et nommé par la suite par l’actuel président Félix Tshisekedi hier Lundi 20 mai 2019. A ce titre, il est actuellement objet de curiosité de la part de ses compatriotes. Quasi inconnu des masses, le septuagénaire est pourtant un vieux routier de la politique car aux affaires depuis le régime du maréchal Joseph Mobutu. Docteur en économie, cet homme politique   a été plusieurs fois ministre.

tshisekedi-Kabila conversation 2019

tshisekedi-Kabila conversation 2019

M. Ilunga est issu d’une entente Kabila-Tshisekedi. Longtemps attendu, nombre de Kinois à travers les médias se sont interrogés sur l’origine et surtout sur la personnalité de cet ‘oiseau’ rare. La première réaction est l’absence de  liesse des foules pour une population habituée à encenser ses dirigeants. Des milieux particuliers sont venus des appels comme ce souhait  de ce syndicaliste qui veut que le Premier ministre ait les mains libres entre les politiques et la Présidence de la république.

Le boulet de la gestion de la SNCC

Des employés de la Société nationale de chemin de fer , SNCF en sigle, où M. Sylvestre Ilunga a été le dernier dirigeant n’ont pas vraiment  gardé une bonne opinion de lui. Le technocrate n’a pas réussi à résorber le gouffre de plus de 200 mois d’arriéré de salaires. La fibre sociale ne semble pa son premier souci a été le commentaire d’un des employés de cette entreprise d’Etat. Dans le domaine économique, les attentes sont aussi nombreuses car la réforme des entreprises qu’il a eu à mener comme responsable de la Copirep (Commission de réformes des entreprises publiques) a eu des réponses timides sur le terrain.

Souci louable d’harmonie dans la conduite des affaires de l’Etat

Enfin, un responsable de la Nouvelle société civile, un regroupent d’Ong de développement , est encore dubitatif. Il attend pour voir le Premier ministre en action. Néanmoins il s’est  félicité du souci exprimé par cet homme d’Etat de conduire le Gouvernement dans l’harmonie afin d’éviter le choc des antagonismes des personnalités politiques.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :