Sommet en France contre le terrorisme et participation africaine de G5 Sahel

Ce mercredi 13 décembre 2017, le président français Emmanuel Macron a organisé une réunion à Seine - Saint-Cloud, en banlieue parisienne, avec cinq ch

60 milliards de dollars don de la Chine pour l’Afrique!
Sur le chemin de la rumba documentaire de 90 minutes
Le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar a fêté ses 50 ans à Kampala

Ce mercredi 13 décembre 2017, le président français Emmanuel Macron a organisé une réunion à Seine – Saint-Cloud, en banlieue parisienne, avec cinq chefs d’Etats membres du G5 Sahel.

 

Macron et G5 Sahel

Macron et G5 Sahel

Les présidents africains Roch Kaborè (Burkina Faso), Idriss Deby (Tchad), Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamet Ould ad el Aziz (Mauritanie) et Mahamadou (Niger). L’objectif de cette rencontre est d’accélérer la mobilisation internationale autour de cette force conjointe de lutte contre le terrorisme dans le Sahel.

En effet, le président français a souligné les points essentiels tels que financiers, militaires et politiques. Sur le plan financier, Paris estime les besoins budgétaires de la force à 250 millions d’euros pour mettre en œuvre les exercices d’opération. L’Arabie Saoudite apporte son soutien de 100 millions de dollars ainsi que les Emirats Arabes Unis pour contribuer à hauteur d’environ 28 millions d’euros.

Démarche politique et appuis aux militaires

En politique, le président français demande aux pays africains d’œuvrer en solidarité. Il demande aussi c’est-à-dire travailler pour le bien du pays ainsi d’instaurer la liberté d’opinons et non la dictature, d’avoir aussi de bonne coopération avec l’Union européenne pour vaincre les forces du mal.

Le président français va apporter son soutien aux membres africains pour la formation de leurs soldats enfin de renforcer la sécurité de leurs frontières. Concrètement, c’est redynamiser l’accord de Paix au Mali et accroitre les capacités militaires de la force car seuls deux postes de commandement sur les quatre prévus sont aujourd’hui opérationnels.

Paris une étape avant Bruxelles

Pour en finir, le président français signale que cette réunion est importante, au vu des délégations présentes et des thématiques abordées. Mais ce n’est qu’une étape de plus car le prochain grand rendez-vous de la conférence serait au mois de février à Bruxelles avec les donateurs

Gladys Bundu (stagiaire)

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :