Sénat : Mamboleo succède provisoirement à Léon Kengo

Sénat : Mamboleo succède provisoirement à Léon Kengo

Le Sénat a enfin ouvert sa première session extraordinaire de la troisième législature, selon l’article 114 de la Constitution et 224 de la loi électo

La recevabilité du projet de loi électorale aurait été monnayée à la chambre basse
Le constat des Evêques à Nikki Haley : Joseph Kabila demeure le problème et la solution de la crise congolaise
Céni : 8000 machines à voter, 800 motos, 15 véhicules, 9500 batteries externes consumés à Kinshasa

Le Sénat a enfin ouvert sa première session extraordinaire de la troisième législature, selon l’article 114 de la Constitution et 224 de la loi électorale. Présidé par le Secrétaire général du Sénat, entouré de directeur chef de service de la séance et le directeur de protocole, ladite session qui s’est solennellement tenue, ce vendredi 5 avril dans la salle de conférence internationale du Palais du Peuple, a accueilli les nouveaux sénateurs.

Mamboleo, président du Bureau provisoire du sénat

Basée essentiellement sur la validation de mandat et l’installation du Bureau provisoire, le directeur chef de service a procédé à l’appel nominal de chaque sénateur pour vérifier si le quorum est atteint. Sur 109 nouveaux sénateurs attendus, 81 étaient présents et 28 autres absents seraient encore en route.

Après l’appel nominal, le Secrétaire général du Sénat, M. Gilbert Kikudi Kongolo Ndjibu a pris la parole pour s’adresser aux nouveaux Sénateurs en leur saluant pour avoir été élus.

Dans son allocution d’ouverture officielle de la session extraordinaire inaugurale de la troisième législature de la troisième République au niveau de la Chambre haute du parlement, le secrétaire général au Sénat a salué la réélection des dix anciens sénateurs parmi les 108 nouveaux.

« La réélection des 10 anciens sénateurs parmi les nouveaux  mérite être saluée. Vous avez une noble tâche de représenter vos provinces respectives et  d’élaborer les lois pour le bon fonctionnement de l’Etat congolais. Il ne s’agit pas de voter les lois qui seront de simples archives sans être appliquées. L’expertise de chacun de vous doit contribuer au Sénat », a dit Gilbert Kikudi.

Ouverture de la 1ère Session extraordinaire du Sénat

De poursuivre, le Secrétaire général, a promis que le Sénat disposant des agents et cadres qualifiés, ces derniers aideront les sénateurs à réussir leurs mission au cours de ce mandat. Son vœux est de voir les élus des élus terminés leurs mandat avec succès. Il a salué l’augmentation du nombre de femmes : 19 sénatrices, au lieu de 8 de la dernière législature, ainsi que l’existence désormais d’un sénateur à vie, Joseph Kabila, ancien président de la République.

Le deuxième point était l’installation du Bureau provisoire composé d’un doyen d’âge et des deux benjamines.  Le sénateur Mamboleo Mughuba Itundamilamba de l’UNC, avec ses 82 ans d’âge, l’élu de la circonscription du Sud-Kivu avec 2 voix, a été désigné président du Bureau provisoire. Il sera épaulé par deux secrétaires, les moins âgées de la Chambre haute. Il s’agit de Mme Kamitatu Marie Josée Sona du G7, 31 ans, élue dans la circonscription de Kwilu avec 6 voix et Mme Lwese Bakwamoyo Victorine, Indépendante, 30 ans, élue dans la circonscription du Kasaï avec 5 voix.

Mamboleo Mughuba Intundamilamba succède à Léon Kengo wa Dondo, au perchoir du Sénat, n’a donné aucune date pour les prochaines séances.

Après avoir reçu le marteau de commandement pour diriger les débats des mains du Secrétaire général Gilbert Kikudi Kongolo, le président du Bureau provisoire, Mamboleo Maghuba, a prononcé son mot de circonstance en félicitant ses collègues sénateurs.

Le Sénat en session

« Je crois aux qualités, à l’expertise et à la responsabilité de chacun de nous. Nul doute que nous saurons donner le meilleur de nous-même en vue de l’accomplissement harmonieux des tâches que nous attendent », a-t-il dit.

Il a par la suite rappelé l’article 114 de la Constitution qui, à chaque législature, donne droit à la validation des pouvoirs, à l’installation du Bureau provisoire, à l’élaboration et adoption du règlement intérieur, l’élection et l’installation du Bureau définitif du Sénat.

« Le mois de mars qui vient de s’achever, qui constitue celui de la femme, m’offre l’opportunité de relever ici les efforts des Congolaises aux fins d’accéder aux postes de responsabilité dans la gestion de la chose publique. Que mes deux collègues du bureau ainsi que celles qui sont ici présentes soient remerciées et davantage encouragées », a déclaré le président du Bureau provisoire avant de conclure par un hommage rendu à son prédécesseur Léon Kengo wa Dondo qui, pendant 12 ans s’est distingué dans sa manière de diriger le Sénat.

Gel Boumbe   

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :