SCTP : l’ITB Kokolo retrouve le fleuve Congo

SCTP : l’ITB Kokolo retrouve le fleuve Congo

Après la reprise du trafic ferroviaire entre la capitale Kinshasa et la ville portuaire de Matadi chaque week-end, ce vendredi 10 novembre 2017, le ba

L’Office National du Café se mobilise pour le développement des filières Café-Cacao
Du théâtre commando au théâtre participatif pour la sensibilisation aux élections et l’éducation civique
Le Fonds de Promotion de l’Industrie s’implique dans la filière du café cacao

Après la reprise du trafic ferroviaire entre la capitale Kinshasa et la ville portuaire de Matadi chaque week-end, ce vendredi 10 novembre 2017, le bateau ITB Kokolo à aussi repris sa navigation sur le fleuve Congo. Cette reprise est une réalisation rendue possible grâce à l’autorisation du gouvernement pour l’utilisation de 30 millions de dollars américains de la redevance logistique terrestre (RLT).

le bateau ITB Kokolo

Le bateau ITB Kokolo

Les responsables de la Société Congolaise des Transports et des Ports (SCTP), ex ONATRA, ont annoncé que, pour ce voyage à destination de Kisangani, le bateau transportera 1500 tonnes de ciment en plus d’une cinquantaine de passagers.

Il y a quelques semaines la SCTP a reçu du gouvernement Tshibala, le gage d’utiliser 30 millions de dollars américains provenant de la redevance logistique terrestre. Un article sur le site d’actualité.cd certifie que, selon les sources proches de la SCTP, cet argent n’est pas disponible dans la totalité mais doit être mobilisé par la SCTP, cela après l’arrivée du nouveau directeur général, le professeur Daniel Mukoko Samba.

La même source indique que, la semaine dernière après un arrêt de travail observé les jeudi 2 et vendredi 3 novembre 2017 par les agents de Matadi, le DG Mukoko Samba avait affirmé que les recettes mensuelles de la RLT étaient estimées à près de 4 millions de dollars américains, un montant qui correspond à quelques différences près à l’enveloppe salariale. A cela, il faut ajouter plus de 2 millions de dollars comme frais de fonctionnement.

Un agent de SCPT indique que l’argent reçu devrait permettre à la SCTP de faire face aux multiples problèmes qu’elle connaît en ce moment, entre autres la concurrence des ports privés à Matadi et ceux des pays voisins, l’entretien des moyens de transports (bateau, train…) mais aussi régulariser les arriérés de quelques mois des salaires des agents.

Prisca Materanya

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :