Rétrospective de l’année 2019 : la CENCO, fidèle à sa mission prophétique

Rétrospective de l’année 2019 : la CENCO, fidèle à sa mission prophétique

L’année 2019 vient de terminer sa carrière. La vie nationale a été marquée par plusieurs événements. Toujours proche du peuple de Dieu mis à sa charge

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT DES MISSIONS D’OBSERVATION ELECTORALE EN RDC
La CENI est loin de rencontrer les attentes de la CENCO sur la machine à voter
La CENCO et la MONUSCO plaident pour un consensus sur la machine à voter

L’année 2019 vient de terminer sa carrière. La vie nationale a été marquée par plusieurs événements. Toujours proche du peuple de Dieu mis à sa charge, l’Episcopat congolais n’est pas resté indifférent aux questions brûlantes du pays, il est resté fidèle à sa mission prophétique.

Il y a eu les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales le 30 décembre 2018.  Selon les résultats provisoires publiés dans la nuit du jeudi 10 janvier 2019 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a gagné l’élection présidentielle avec 7.051.013 soit 38,57%. Il était suivi de Martin Fayulu Madidi avec 6.366.732 soit 34,83% et d’Emmanuel Shadary avec 4.357.359 soit 23,84%. Le taux de participation à ce scrutin était de 47,56%. Dans la journée, au cours d’une conférence de presse animée par le Secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole, la CENCO prenait acte des résultats provisoires de l’élection présidentielle, cependant, de l’analyse des éléments observés par sa mission d’observation électorale, elle constatait que les résultats de l’élection présidentielle tels que publiés par la CENI ne correspondaient pas aux données collectées par sa mission d’observation électorale à partir des bureaux de vote et de dépouillement. La prise de position de la CENCO avait suscité une levée de bouclier contre l’Episcopat et surtout contre le Secrétaire général de la Conférence épiscopale de la part des partisans du président élu.

Le vendredi 11 janvier 2019, une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la RDC a été organisée. Par vidéo conférence, le Président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi, dans un briefing sur la situation du pays,  a demandé à l’ONU de faire publier les résultats des élections bureau de vote par bureau de vote. Cette demande n’a pas abouti.

Comme il fallait s’y attendre, la Cour constitutionnelle, siégeant en matière de contentieux électoral, a confirmé, dans la nuit du samedi 19 à dimanche 20 janvier 2019, l’élection de Félix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre 2018.  L’investiture de Félix Tshisekedi comme Président de la République a eu lieu le 24 janvier 2019 au Plais de la Nation à Kinshasa et l’abbé Georges Kalenga, 2ème Secrétaire Général adjoint, y a représenté la CENCO.

La vie a poursuivi son bonhomme de chemin, ainsi du jeudi 21 au dimanche 24 février 2019, Mgr Marcel Utembi Tapa, Président de la CENCO, a participé, au Vatican, à la rencontre sur la protection des mineurs dans l’Eglise convoquée par le pape à l’intention des présidents des conférences épiscopales.  C’était un sommet de sollicitude pastorale voulu par le pape comme un acte de responsabilité pastorale forte devant le défi d’abus sexuels sur les mineurs et les personnes vulnérables.

Malgré diverses critiques à son encontre au pays suite à la publication des résultats de l’élection présidentielle, la CENCO a tenu à respecter le calendrier de ses activités. Du 27 février au 2 mars 2019 à Kinshasa, les Evêques ont tenu la session ordinaire du Comité permanent de la CENCO. A l’issue de cette rencontre, ils ont publié une déclaration intitulée : « La vérité vous rendra libres » (Jn 8, 32).

Demeurant ouverte à tout le monde,  une délégation de la CENCO, conduite par son Président, Mgr Marcel Utembi, qui était accompagné de l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire Général de la CENCO, s’est entretenue avec le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, le mercredi 20 mars 2019. La situation actuelle du pays était au centre de cette rencontre.

A la fête de Pâques, le 21 avril 2019, le Secrétaire général de la CENCO a adressé un message aux fidèles catholiques et aux hommes de bonne volonté pour inviter le peuple de Dieu à ne pas avoir peur car le Christ ressuscité a vaincu le monde.

Toujours vigilante pour le bien du peuple congolais, pour éviter que les élections locales soient classées sans suite comme en 2006 et 2011, la CENCO, représentée par l’abbé Donatien Nshole, et l’Eglise du Christ au Congo (ECC), conduite par son Secrétaire général, le Pasteur Eric Nsenga, ont lancé, le mardi 28 mai 2019 à Kinshasa,  une pétition pour exiger la tenue des élections locales en RDC avant la fin de l’année 2019.

Comme ils tiennent au respect de leur calendrier, du 05 au 07 juin 2019, les Evêques membres des commissions épiscopales ont eu des réunions avec leurs commissions respectives.

Après la réunion avec les commissions, les Evêques ont tenu leur session ordinaire du Comité Permanent du 10 au 14 juin 2019. Cette réunion s’est tenue en guise de préparation de l’Assemblée Plénière de la CENCO prévue du 17 au 21 juin 2019.

Réunis à leur 56ème Assemblée Plénière à partir du lundi 17 juin 2019, les Evêques de la CENCO ont clôturé leurs assises le vendredi 21 juin 2019 au Centre Caritas Congo Asbl à Kinshasa. A l’issue de leur session, ils ont lancé un message : « Libérez mon Peuple (Cfr. Ex. 3, 10). Pas d’entraves au changement ». Le même vendredi, une délégation de la CENCO conduite par son président a rencontré le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, à qui elle a remis un mémorandum.

Au cours d’une célébration eucharistique concélébrée par plusieurs Evêques de l’Eglise- Famille de Dieu en RD Congo à la paroisse Saint Sacrement à Kinshasa, les Evêques membres de la CENCO ont procédé, le dimanche 23 juin 2019, au lancement officiel des activités préparatoires du 3ème Congrès Eucharistique National qui aura lieu à Lubumbashi du 07 au 14 juin 2020. A cette occasion, ils ont également rendu public le message « Eucharistie, source de vie et de communion« .

Les Evêques de la CENCO avec leurs homologues des Conférences épiscopales du Burundi et du Rwanda ont pris part à la 13ème Assemblée Plénière de l’Association des Conférences Episcopales d’Afrique Centrale qui s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juin 2019. Ils ont réfléchi sur les questions pastorales d’ensemble dans la sous-région, notamment l’intégration de l’Enseignement social de l’Eglise dans la formation des futurs prêtres, l’accueil des prêtres africains en Europe, la révitalisation de l’engagement pour la paix et la protection sociale dans la région des Grands Lacs. Cette assemblée plénière a élu S.E. Mgr Marcel Madila, Archevêque de Kananga, Président de l’ACEAC et renouvelé pour une période de 3 ans le mandat de son Secrétaire général, l’abbé Jean-Pierre Badidike.

Prêts à prendre part à toutes les rencontres de l’Eglise, plusieurs Evêques ont fait le déplacement de Kampala, en Ouganda, où du 22 au 28 juillet 2019 s’est tenue la 18ème Assemblée Plénière du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM) en conclusion du Jubilé d’or de cette institution continentale. Profitant de cette opportunité, en marge de ces assises,  le Président Ougandais Yoweri Kaguta Museveni a reçu, le mardi 23 juillet 2019, une délégation de la CENCO, conduite par son Président, Mgr Marcel Utembi Tapa, et une délégation de la Conférence Episcopale de l’Ouganda, conduite par son Président, Mgr Joseph Antony Zziwa. Au menu de leur entretien, la lutte contre l’insécurité à l’Est de la RDC qui constitue aussi une menace pour les pays voisins.

La CENCO, avec le 1er Secrétaire général adjoint, l’abbé André Masinganda, et l’ECC avec le pasteur Eric Nsenga, ont publié le vendredi 9 août 2019 au Centre interdiocésain à Kinshasa, les résultats de la pétition pour la tenue des élections locales avant la fin de l’année 2019. Il y a eu 2 millions des signatures collectées, cependant 1.509.549 ont respecté les critères, à savoir signatures et numéro de la carte d’électeurs, et 491.541 personnes n’ont pas respecté ces critères.

L’abbé Donatien Nshole s’est entretenu avec le Professeur Jean- Jacques Muyembe, Coordonnateur de l’équipe de riposte contre la  maladie à virus Ebola, le samedi 17 août 2019, à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB). Il s’est agi de voir dans quelle mesure la CENCO pouvait davantage s’impliquer dans la lutte contre cette maladie en y apportant sa contribution.  

Leurs bâtons de pèlerin en mains, le Président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi, accompagné du Secrétaire Général, l’abbé Donatien Nshole, ont été reçus à la Conférence Episcopale de la Belgique (CEB) par le Cardinal Jozef De Kesel, Président de la CEB, le jeudi 5 septembre 2019, pour échanger sur l’avenir de la convention liant les deux conférences.

Répondant à toutes les invitations adressées à l’Eglise de la RDC, du lundi 28 octobre au vendredi 1er novembre 2019 à Tour de Peilz en Suisse, le président et le secrétaire général de la CENCO ont pris part à un atelier ayant abouti à la mise sur pied d’un cadre de concertation et de coordination dénommé « Plateforme interconfessionnelle Dignité et Paix Grands Lacs » sur la prévention des conflits. Ils y étaient avec les représentants des plateformes des Confessions religieuses de l’Angola, du Burundi, de la République centrafricaine, du Congo, du Soudan du Sud et du Rwanda.  Les participants à cet atelier ont, à l’unanimité, confié la présidence  au Président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi.

Refusant de rester indifférente à la situation socio-sécuritaire à Beni et à Minembwe, la CENCO, par le biais de son président, a lancé un appel, le lundi 25 novembre 2019 pour l’élaboration d’un programme d’urgence en vue de créer un climat d’apaisement et de mettre définitivement fin aux hostilités dans la région de l’Est de la RDC; restaurer l’autorité de l’Etat au travers des services de la Police nationale, de l’Armée, de la Migration, etc.,  afin de sortir cette partie du pays de l’arbitraire ; diligenter un programme de solidarité nationale pour assurer une aide humanitaire aux personnes sinistrées : les déplacés, mais aussi les personnes restées sur place dans les zones à conflits ; et créer instamment, au niveau national, un cadre de dialogue pour favoriser un climat de justice, de paix et de réconciliation entre les communautés en conflits.

La CENCO, à travers son président, Mgr Marcel Utembi, Archevêque de Kisangani, et l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire général, ont pris part, à la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, à une conférence internationale sur la RDC, le 27 novembre 2019.

Pour protéger notre planète et à la lumière de l’encyclique Laudato Si,  sous l’égide de la CENCO et de l’ECC, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement(PNUE), des représentants des confessions religieuses de la RDC et des membres des populations autochtones ainsi que des organisations de la société civile qui travaillent sur les questions forestières, se sont rencontrés du 3 au 5 décembre 2019 à Kinshasa. Au menu de ces assises, le lancement de l’Initiative interreligieuse pour les forêts tropicales en RDC (IRI-RDC). Une déclaration commune où toutes les parties prenantes réaffirmaient leur ferme engagement à lutter contre la déforestation des forêts tropicales du Bassin du Congo, a sanctionné cet atelier. Cet engagement est intervenu le 5 décembre 2019, date de la célébration de la journée nationale de l’Arbre.

Comme bien des Congolais attendaient, la CENCO a donné sa position sur la gratuité de l’enseignement primaire au cours d’un point de presse animé par l’abbé Donatien Nshole, le lundi 16 décembre 2019. L’orateur a rappelé que déjà en 2004 la CENCO avait levé l’option de ne pas imposer aux parents la prise en charge de la paie des enseignants et saluait la décision prise par le Gouvernement de rendre gratuit l’enseignement primaire. Pour la CENCO, cette gratuité est irréversible. Cependant, elle a mis un bémol en demandant aux autorités compétentes de veiller aux préalables indispensables pour sa bonne application, notamment la garantie d’un salaire digne pour tous les enseignants et la régularisation de la situation salariale des enseignants non payés et des nouvelles unités.

Le mercredi 25 décembre 2019, dans son message de vœux au peuple de Dieu, l’abbé Donatien Nshole, a souligné le fait que Noël nous engage à être porteurs d’espérance et de la lumière du Christ qui éclaire tout homme, à être artisans de la paix de Dieu pour bâtir un monde nouveau sur l’amour, la vérité et la justice.

Jean-René Bompolonga

 

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :