Retransmission en direct à Kinshasa de la session du Conseil de Sécurité à New York du 11 octobre 2018

Retransmission en direct à Kinshasa de la session du Conseil de Sécurité à New York du 11 octobre 2018

Mme Florence Marchal, porte-parole onusienne a déclaré ce mercredi 10 octobre 2018 que l’actualité de la MONUSCO de ces derniers jours reste dominée p

Evaluation de la CENCO sur l’état du processus électoral en RDC
RDC : La délégation du Conseil de Sécurité a jugé nécessaire la « mise en œuvre effective, rapide et de bonne foi de l’Accord de la Saint-Sylvestre »
La RD Congo élue membre du Conseil des droits de l’homme de l’Onu

Mme Florence Marchal, porte-parole onusienne a déclaré ce mercredi 10 octobre 2018 que l’actualité de la MONUSCO de ces derniers jours reste dominée par le Conseil de sécurité, à la fois suite à la visite que ses 15 membres viennent d’effectuer à Kinshasa mais aussi parce que demain Jeudi 11 octobre 2018, la RDC sera au programme de travail du Conseil à New York. La session sera retransmise en direct, à partir de 15 heures, heure de Kinshasa, sur le site web de l’ONU.

 

 

Mme Zerrougui cheffe de la Monusco

Mme Zerrougui cheffe de la Monusco

Mme Marchal a souligné que le Conseil de Sécurité des Nations Unies va aborder la situation générale dans le pays avec la présentation du rapport trimestriel du Secrétaire général de l’ONU. Ce rapport couvre la période allant de fin juin à fin septembre. La porte-parole onusienne a révélé que la Représentante spéciale du Secrétaire général en RDC, Leila Zerrougui, va intervenir lors de cette session par vidéo conférence depuis Kinshasa.
L’officielle a ajouté que le rapport a passé en revue la situation politique, sécuritaire et humanitaire.

Le rapport 2018  aborde également la situation économique de la RDC ainsi que les droits de la personne, le système judiciaire et l’administration pénitentiaire, la violence sexuelle et la protection de l’enfance. La seconde partie du document est consacrée à l’exécution du mandat de la MONUSCO qu’il s’agisse du processus électoral, de la protection des civils, des activités de désarmement, démobilisation et réintégration et de stabilisation sans oublier la prise en compte de la problématique femmes-hommes dans la mise en œuvre de ce mandat. Enfin, le rapport contient les observations du Secrétaire général. Toutes les informations seront disponibles demain en direct sur le site web de l’ONU.

Des professionnels de médias congolais invités à une conférence de presse sur la session du Conseil de sécurité

Mme Florence Marchal, porte-parole onusienne a révélé que les professionnels de médias de la République Démocratique du Congo vont aussi avoir également l’occasion de parler directement avec la Représentante spéciale du Secrétaire général lors d’une toute prochaine conférence de presse qui lui sera entièrement consacrée.

Trois messages clés du Conseil de sécurité onusien à destination des autorités congolaises

 

Conseil de sécurité 2018

Conseil de sécurité 2018

Mme Marchal a signalé que trois messages clés ont été transmis par les délégués du Conseil de sécurité. L’officielle onusienne a souligné qu’en premier lieu, le Conseil a insisté sur le caractère exceptionnel de la période actuelle en République démocratique du Congo en soulignant que les élections du 23 décembre représentent une opportunité historique pour une première transition démocratique et pacifique dans le pays, qui, elle-même, doit ouvrir la voie à la consolidation et à la stabilité et ainsi créer les conditions propices au développement.

En second lieu, le Conseil a réaffirmé son engagement en faveur de la tenue d’élections inclusives, pacifiques et crédibles s’inscrivant dans le respect de la Constitution, l’Accord du 31 décembre 2016, notamment les mesures de décrispation, le respect des libertés fondamentales et la loi électorale. Tout en reconnaissant ce qui a déjà été accompli, le Conseil a indiqué que des progrès supplémentaires dans les préparatifs techniques ainsi qu’un dialogue entre toutes les parties seraient les bienvenus afin de créer un consensus le plus large possible permettant de créer les conditions d’élections réellement crédibles et transparentes se déroulant dans un climat apaisé.

Enfin, le Conseil a également réitéré son soutien à la Monusco et à la Représentante spéciale du Secrétaire général pour leur travail de remarquable qualité dans un contexte difficile.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :