Retour des motions incidentielles à l’Assemblée nationale pour invalider Henri Thomas Lokondo

Retour des motions incidentielles à l’Assemblée nationale pour invalider Henri Thomas Lokondo

La session de ce lundi 22 avril 2019 à l'Assemblée nationale a vu le retour de la motion incindentielle tant honnie dans cet hémicycle. Elle a été uti

Plaidoyer de la CENCO auprès de Son Excellence Monsieur Edgar LUNGU, Président de la Zambie
Uvira : Deux journalistes détenus depuis 6 mois, et accusés de « coopérer » avec un groupe armé
Gizenga renoue avec ses vieux amours, Palu signe la charte constitutive du FCC

La session de ce lundi 22 avril 2019 à l’Assemblée nationale a vu le retour de la motion incindentielle tant honnie dans cet hémicycle. Elle a été utilisée par le député Nzerekoy pour invalider la candidature du challenger Henri Thomas Lokondo contre Mme Jeanine Mabunda pour le poste de président de la chambre basse du parlement congolais.

Henri Thomas Lokondo union du Congo pour la liberté

Henri-Thomas Lokondo, président de l’Union Congolaise pour la Liberté(UCL), au studio de Radio Okapi. Photo John Bompengo

D’après les observateurs de la vie politique congolaise, Henri Thomas Lokondo fait peur à la Majorité qui a refusé de se compter dans un scrutin ouvert. La Majorité craint ses propres éléments jusqu’à des rumeurs de vote à main levée à l’Assemblée nationale; . M Nzerekoy de la Majorité a déclaré à la presse que le Représentant du peuple Henri Thomas Lokondo, élu dans l’hémicycle comme député du regroupement Palu et Alliés, membre du Front commun pour le Congo, de la Majorité parlementaire ne peut pas se présenter comme Indépendant à un poste du Bureau  de l’Assemblée nationale. Il a été suivi par la plénière qui a invalidé dans la foulée le candidat Lokondo. Le candidat déchu a exprimé son étonnement sur cette action; Il se déclare toujours candidat au poste de président car  selon son avis la Cour Constitutionnelle a permis aux indépendants de postuler. Il a conclu finement : » A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »

Une campagne sans enjeux, un léger suspens  le taux de suffrages exprimés

La plénière de ce lundi 22 avril 2019 était consacrée à la campagne électorale pour les divers postes du Bureau définitif de l’Assemblée nationale. Sept postes sont à pourvoir à savoir les postes de président, du 1er vice président, du 2 ième vice président, des deux rapporteurs et des deux questeurs, un titulaire et un adjoint respectivement.

Aux dernières nouvelles la campagne présente un visage singulier ; à tous les postes ne figure qu’un seul nom, celui d’un membre de la Majorité parlementaire. Cette situation génère une campagne sans enjeux véritable, le Bureau sera monocolore. Des députés guidés par des velléités d’indépendance vont peut être voter blanc.  La majorité actuelle est constituée de la coalition Cash-Fcc, des regroupements politiques autour respectivement du Président Felix Antoine Tshiskedi et de l’ancien Président Joseph Kabila.

Motion incindentielle

La motion incidentielle est une motion qui vise à interrompre un débat sur un sujet car une loi ou disposition particulière a une incidence sur l’objet du débat.  Dans le cas actuel, le Règlement d’ordre intérieur , ROI 2019, interdit des candidatures non parrainées par des partis politiques. Les vrais députés indépendants ne sont pas concernés.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :