Report des élections à Béni, Butembo et Yumbi : « Il y a un agenda caché quelque part », estime l’abbé Nshole

Report des élections à Béni, Butembo et Yumbi : « Il y a un agenda caché quelque part », estime l’abbé Nshole

Petit à petit le décor de gâcher la fête électorale semble être planté. La CENI vient de publier dans la matinée du mercredi 26 décembre 2018, le repo

Message de pâques du Secrétariat Général de La CENCO
Abbé Nshole : « C’est dommage que quand l’Eglise parle il y a des gens qui croient qu’elle s’adresse à eux, ça signifie que le problème c’est eux»
Abbé Nshole : Les mines congolaises, un secteur à moraliser 

Petit à petit le décor de gâcher la fête électorale semble être planté. La CENI vient de publier dans la matinée du mercredi 26 décembre 2018, le report partiel des élections du 30 décembre 2018 dans les territoires de Yumbi dans la province de Mai-Ndombe, Béni et Butembo dans le Nord-Kivu pour le mois de mars 2019 sans aucune date précise.

Si pour Yumbi, la centrale électorale a évoqué la perte des machines à voter lors  par les incidents meurtriers survenus dans la nuit du 14 au 15 décembre entre deux ethnies, mais pour Béni et Butembo, la CENI le justifie par la présence de l’épidémie à virus Ebola qui sévit dans cette zone déjà meurtrie par toutes sortes de violences.

Ab Nshole et Rév. Eric Nsenga, lors de la publication du communiqué conjoint de la CENCO et l'ECC

Ab Nshole et Rév. Eric Nsenga, lors de la publication du communiqué conjoint de la CENCO et l’ECC

Répondant à la question d’un journaliste lors de la publication d’un communiqué conjoint de la CENCO et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) sur le processus électoral, le secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole a qualifié ce énième report de « grave »  en ce qui concerne les raisons avancées pour les territoires de Béni et Butembo.

« Pourquoi n’a-t-on pas interdit les messes dans les églises où les prêtres touchent les fidèles lors de la communion ou en bénissant ? Pourquoi n’a-t-on pas interdit la campagne électorale où l’on a pu voir des foules et des foules se masser derrière des candidats. Ces populations étaient exposées à être infectées par le virus Ebola que d’interdire une file de gens devant un bureau de vote ? Il y a un agenda caché quelque part », a ajouté l’abbé Nshole.

Il sied de souligner que la même CENI a aussi annoncé que la publication des résultats provisoires des élections du 30 décembre 2018 aura lieu le dimanche 6 janvier 2019, soit une semaine après les scrutins et cela sans les résultats de ces trois territoires.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :