Rentrée scolaire 2019-2020 : Parents et élèves dans la joie et le stress de la gratuité

Rentrée scolaire 2019-2020 : Parents et élèves dans la joie et le stress de la gratuité

Après deux mois de vacances, de millions d’écoliers, collégiens et lycéens entament lundi 2 septembre 2019 dans la joie ou le stress une nouvelle anné

La 2ème phase de la campagne d’éducation des parents et enfants au bon usage des médias sociaux pour la cohésion de la famille a été lancée
Danny Singoma : ” La laïcité est parfois mal comprise en République démocratique du Congo “
Réfléchir sur la protection de l’enfant, c’est s’engager à garantir son droit à l’éducation dans un environnement sain.

Après deux mois de vacances, de millions d’écoliers, collégiens et lycéens entament lundi 2 septembre 2019 dans la joie ou le stress une nouvelle année scolaire, marquée par la réforme de la suppression de la prise en charge des enseignants par les parents.

Ils vont bénéficier de la gratuité de l’éducation de base

Pour cette première année de retour à la prise en charge des enseignants par l’Etat, le gouvernement a maintenu son opération “la gratuité de l’enseignement de base ”. Il encourage les établissements à accueillir les enfants gratuitement.

Comme chaque année, cette journée de reprise est mêlée d’angoisse et d’excitation, chez les enfants mais aussi les parents et surtout les enseignants dont certains ne croient pas à la réussite de cette mesure prise par le Chef de l’Etat. Les parents qui ont pris en charge les enseignants à l’initiative de l’Eglise Catholique pendant 21 ans soutiennent à 100% la mesure du Président de la République, Félix Tshisekedi.

Pour ce premier jour de rentrée, rendue effective ce lundi par le ministre a.i. de l’EPSP, Emery Okundji, du gouvernement Bruno Tshibala, les écoles tant officielles que privées de la capitale ont reçu des élèves et cela timidement comme les années antérieures. Bien que le lancement de la rentrée scolaire 2019 – 2020 est fait par le ministre du gouvernement sortant, l’exécution de la gratuité de l’enseignement sera entièrement œuvre du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilukamba dont gouvernement est dans l’attente de son investiture par l’Assemblée nationale.

Des institutrices du lycée Bolingani de Kintambo encadrent des élèves, pendant le cours de religion 

Pour des centaines des milliers des enseignants qui ont commencé leur année quelques jours avant les élèves ont, eux, découvert leurs salles de classe et pris connaissance de leur emploi du temps.

“Même au bout de dix rentrées, on a toujours la boule au ventre avant le jour J… Et puis tout finit par bien se passer”, se rassure Marie Claire, enseignante de primaire dans un établissement scolaire de la Gombe.

Pour cette année “un peu particulière, il n’y a pas une ambiance délétère en cette rentrée, au contraire”, a assuré le ministre intérimaire de l’EPSP qui a ajouté que “tous les enfants congolais sont concernés, ils vont avoir une rentrée magnifique grâce à ces réformes”, et “la très grande majorité des écoles, collèges et lycées de la RDC n’auront aucun problème”.

Le sérieux de cette mesure, c’est le remboursement des frais que certains parents avaient versés pour leurs enfants est effectif dans quelques écoles publiques de Kinshasa. Dans certains établissements, l’opération pourra se poursuivre après la rentrée scolaire, prévue ce lundi 2 septembre. Le remboursement de frais scolaires s’effectue notamment les écoles primaires EP A 2 Gombe et EP 1, 2 et 3 du Lycée Bosangani, comme a confirmé la radio Okapi.

Il sied de signaler que pour l’année scolaire 2019-2020, certaines écoles publiques sont débordées par de nouvelles inscriptions d’élèves. Mais sur 52 000 écoles publiques, environ 31 000 sont budgétisées. 20 800 écoles attendent encore d’être prises en charge par le gouvernement.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :