Rentrée académique dans les universités catholiques de Kisangani et du Graben

Rentrée académique dans les universités catholiques de Kisangani et du Graben

La date du 15 octobre 2019 a été retenue par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) pour l’ouverture de l’année académique su

80 jeunes de Kalemie en débat sur la collaboration avec la Police
Messe de clôture de l’Assemblée Plénière de la CENCO : Les évêques ont prié pour les morts
Energie et hydrocarbure en débat à Expobéton 2018

La date du 15 octobre 2019 a été retenue par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) pour l’ouverture de l’année académique sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo (RDC).

Respectueux de cette décision du ministère de tutelle, les universités et instituts d’enseignement supérieur catholique ont procédé à l’ouverture de l’année académique 2019-2020, le mardi 15 octobre 2019. C’est le cas de l’Université Catholique de Kisangani (UCKIS) dans l’archidiocèse de Kisangani, au Nord-Est et  l’Université Catholique du Graben (UCG), dans l’Est de la RD Congo.

Mgr Sikuli avec le personnel scientifique de l’UGB

Au cours de son homélie à la messe d’ouverture, S.E. Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Grand chancelier de l’UCKIS, a exhorté les nouveaux comme les anciens à faire de cette institution d’enseignement universitaire catholique « une maison de paix, de la concorde et de l’unité ».

Dans un autre registre, S.E. Mgr Melchisédech Sikuli, Evêque de Butembo-Beni et Grand chancelier de l’université de l’UCG, dans l’homélie de la messe d’ouverture riche en autocritique vis-à-vis des attentes de cette institution, a appelé les enseignants à donner le meilleur d’eux-mêmes dans l’optique de bien former les étudiants.

Mgr Sikuli se dit, en outre, fier du travail qu’abattent les ressortissants de l’UCG sur le terrain : « généralement nous sommes heureux. Je crois, nous produisons des médecins qui donnent satisfaction là où ils sont. Ils sont disponibles même jusqu’à aller dans les coins et recoins de notre pays. Et ça c’est un des vœux que Monseigneur Kataliko a eu ».

Junior Kitambala

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :