RDC : Le Budget 2019 évalué à 10.352,3 milliards FC, soit près de 6 milliards USD

RDC : Le Budget 2019 évalué à 10.352,3 milliards FC, soit près de 6 milliards USD

Présenté par le Ministre d’Etat, Ministre du Budget au Conseil des ministres tenu le mardi 2 octobre à Kinshasa, le projet de loi des finances de l’ex

Onze candidats présidents de la République disent non aux élections avec la machine à voter et aux électeurs sans empreintes digitales
J-J Lumumba : « Le Palu n’est pas l’héritier du combat de P. Lumumba, il utilise ce nom comme fonds de commerce »
Antonio Guterres : Le départ rapide de la Monusco est une illusion

Présenté par le Ministre d’Etat, Ministre du Budget au Conseil des ministres tenu le mardi 2 octobre à Kinshasa, le projet de loi des finances de l’exercice 2019 a été a déposé mercredi 3 octobre au bureau de l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze. Ce budget présenté, en recettes et en dépenses, est évalué à 10.352,3 milliards de francs Congolais, équivalant à près de 6 milliards USD.

Gouvernement-Bruno-Tshibala

Il a été réceptionné à l’Assemblée nationale. La loi accorde au Parlement 60 jours pour l’examen de budget, mais pour ce projet de loi, l’Assemblée nationale et le Sénat disposent de 40 jours avant d’aller en campagne électorale.
Présenté en équilibre en recettes et en dépenses à 10.352,3 milliards des Francs Congolais, soit un taux de régression de 0,01% par rapport à son niveau de 2018 de l’ordre de 10.353,2 milliards de Francs Congolais.

La configuration des recettes se présente comme suit :
Recettes du Budget général : 9.604,9 milliards de Francs Congolais contre 8.927,9 milliards de Francs Congolais notés en 2018, soit un taux d’accroissement de 7,6%.
Recettes des budgets annexes : 169,7 milliards de Francs Congolais contre 917,2 milliards de Francs Congolais en 2018, soit une régression de 81,5%

Recettes des comptes spéciaux : 577,8 milliards de Francs Congolais contre 508,1 milliards de Francs Congolais notés en 2018, soit un taux d’accroissement de 13,7%.
Selon le compte rendu du conseil des ministres, les recettes du budget général comprennent les recettes internes de 8.443,9 milliards de Francs Congolais et les recettes extérieures de 1.161,0 milliards de Francs Congolais. Les recettes internes sont constituées des recettes courantes de l’ordre de 8.293,9 milliards de Francs Congolais, soit un accroissement de 25,6% et les recettes exceptionnelles de 150,0 milliards de Francs Congolais, soit un accroissement de 100% par rapport aux prévisions de 2018.

S’agissant des dépenses de l’exercice 2019, elles se présentent comme suit :

Dépenses du budget général : 9.604,9 milliards de Francs Congolais contre 8.927,9 milliards de Francs Congolais votés en 2018, soit un accroissement de 7,6%,
Dépenses des budgets annexes : 169,7 milliards de Francs Congolais contre 917,2 milliards de Francs Congolais votés en 2018, soit une régression de 81,5%,
Dépenses des comptes spéciaux : 577,7 milliards de Francs Congolais contre 501,1 milliards votés en 2018, soit un accroissement de 13,7%.

Des députés au Palais du peuple à Kinshasa

Quant aux dépenses du budget général, elles comprennent :
La dette publique et les frais financiers pour 608,5 milliards de Francs Congolais ;
Les rémunérations pour 3.565,4 milliards de Francs Congolais, soit 37,7% d’accroissement aux prévisions de 2018 situées à 2.590,0 milliards de Francs Congolais et 43,0% des recettes courantes. Ce qui dépasse largement les critères de convergence macroéconomique de la SADC en matière de soutenabilité budgétaire, fixés à 35% au maximum.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :