RDC : Le 1er Forum national sur la pêche, l’élevage et l’aquaculture pour pallier à l’insuffisance alimentaire

RDC : Le 1er Forum national sur la pêche, l’élevage et l’aquaculture pour pallier à l’insuffisance alimentaire

Le gouvernement de la RD Congo a procédé au lancement du 1er Forum national sur la pêche, l’élevage et l’aquaculture. C’est Mme Elysée Munembwe, V

Rougeole en RDC : L’UNICEF fait mansion de 4.000 morts
Eglise et technologie : Le diocèse d’Idiofa s’engage dans la numérisation de son administration pastorale
RD Congo : L’engagement missionnaire de l’Eglise à travers le Comité Laïc de Coordination au cœur d’une conférence-débat

Fonapel 2019

Le gouvernement de la RD Congo a procédé au lancement du 1er Forum national sur la pêche, l’élevage et l’aquaculture. C’est Mme Elysée Munembwe, Vice-premier ministre et ministre du Plan, qui a donné le go des travaux, le mercredi 11 décembre 2019 à l’hôtel Africana Palace, dans la commune de Lingwala, en présence de plusieurs personnalités politiques et des acteurs des domaines précités.

Dans son allocution, Mme Elysée Munembwe a fait savoir que ce forum initié par le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, permettra d’apporter des réponses appropriées aux enjeux et défis majeurs du secteur de pêche et de l’élevage.

Pour la VPM Munembwe, l’insuffisance alimentaire oblige la Rd-Congo à importer des aliments venant de l’extérieur parmi lesquels, les aliments d’origine animale et halieutique : « Ce qui est étonnant, c’est que nos ressources ne nous permettent pas de diversifier notre économie mais constituent un frein à l’augmentation de la production et à l’amélioration des revenus des populations rurales qui s’adonnent à la pêche et élevage », a-t-elle indiqué.

C’est ainsi, ajout-elle, le gouvernement  entend de ces assises un diagnostic complet qui lui permettra de trouver des voies et moyens pour booster le développement de ce secteur.

Mr Jonathan Biolosuka, ministre de pêche et élevage dans son bureau de travail

Pour sa part, le ministre de la Pêche et élevage, Jonathan Bialosuka Wata a souligné la portée de ce programme du gouvernement qui constitue un signal fort à  la redynamisation de ce secteur, avant de rendre  un hommage au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour  sa ferme volonté de lutter contre la pauvreté en RDC et surtout de l’intérêt particulier qu’il accorde au développement de la pêche et de l’élevage, afin d’assurer la souveraineté et la sécurité alimentaire de la population congolaise.

« La RDC dispose d’énormes potentialités halieutiques, pastorales et aquacoles dont la mise en valeur permettrait de couvrir les besoins réels des populations en produits animaux d’élevage, halieutiques et aquacoles » a-t-il dit, promettant de faire de son mieux pour faire relever le secteur et l’aider à jouer pleinement son rôle dans l’économie nationale.

Selon le ministre Jonathan Bialosuka, la production actuelle de l’élevage se chiffre à environ 840.000 tonnes de viande et produits divers et celle de la pêche à 250.000 tonnes de pêche, démontrent  que les  ressources de la RDC sont largement  encore sous exploitées.

A contrario, les importations annuelles se chiffrent actuellement à 150.000 tonnes de produits d’élevage et 220.000 tonnes de produits de pêche, faisant perdre au pays des milliards de devises pourtant utiles pour améliorer  la balance de paiement et soutenir l’économie du pays.

Jonathan Bialosuka a enfin, appelé les participants à ces assises d’approfondir leurs réflexions, pour relever les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces afin d’identifier les actions prioritaires à mettre en œuvre.

Junior Kitambala

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :