Quatre corps de délinquants découverts au Quartier Mombele

Quatre corps de délinquants découverts au Quartier Mombele

Quatre corps ont été découverts ce vendredi 29 juin matin au Quartier Mombele, dans la commune de Limete à Kinshasa. Le Quartier Mombele est un quarti

Des prix ont pris de l’ascenseur sur les marchés à Kinshasa
Kinshasa : Un locataire traîne sa bailleresse à la police pour complicité avec sa femme
Kalamu : L’avenue Mopono débordée par des femmes prostituées

Quatre corps ont été découverts ce vendredi 29 juin matin au Quartier Mombele, dans la commune de Limete à Kinshasa. Le Quartier Mombele est un quartier populaire aux rues souvent peu éclairées.

Quartier pauvre de Kinshasa

Quartier pauvre de Kinshasa

D’après les témoignages des habitants du quartier, ce sont des « Kulunas » (jeunes délinquants kinois) qui ont été tués par des personnes inconnues. Leurs corps ont été jetés sur quatre avenues différentes de ce quartier. Les membres de la Croix Rouge de la Commune de Kalamu sont venus enlever les corps très tôt.

Un tel spectacle morbide a attiré des lève- tôt du quartier. « Ce sont des Kulunas. Ils maltraitent les gens. Presque chaque soir,  on est en train de tuer les gens, de faire n’importe quoi », a déclaré une habitante de Mombele qui est tombée nez à nez sur les corps. « J’ encourage ceux-là qui ont pris cette initiative d’éliminer tous ces délinquants qui sèment la terreur dans la vie des gens. En tout cas ça fait mal puisque ce sont des êtres humains, mais ils ont au moins récolté ce qu’ils avaient semé durant autant d’années de leurs jeunes vies », se désole un jeune homme de 19 ans. Toutes fois, estime une autre dame, avec des en bas âge, habitant aussi   ce quartier, ces kulunas ont juste mérité cette exécution car ils mettent la population mal à l’aise en l’extorquant leur biens durant des heures tardives, voire en pleine journée ».

Un policier en faction dans la rue chargé de faire évacuer les badauds a signalé au public  que l’Inspecteur provincial de la police, Sylvano Kasongo, est en réunion avec les autorités administratives locales pour chercher et surtout  des réponses à cette agression mortelle. La Police doit traquer les assassins des kulunas tués dans la nuit a-t-il conclu.

Fortuné Fwasa (Stagiaire de l’IFAD).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :