Quand la machine à voter est rejetée par la population au stade des Martyrs…

Quand la machine à voter est rejetée par la population au stade des Martyrs…

Des milliers de Congolais comme des étrangers ont suivi en direct, le samedi 13 octobre 2018, le rejet de la machine à voter par le public sportif ven

Devant la presse à Bruxelles, Adolphe Muzito favorable à un candidat unique de l’opposition à la présidentielle
L’UDPS, Lamuka et la NSC du Congo rejoignent le CLC et exigent une autre équipe à la Cour constitutionnelle et à la CENI
Machine à voter, fichier électoral : L’Opposition aboie, la CENI avance

Des milliers de Congolais comme des étrangers ont suivi en direct, le samedi 13 octobre 2018, le rejet de la machine à voter par le public sportif venu suivre le match de football entre la RDC et le Zimbabwe, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lien au Cameroun en 2019.

Qui aurait pu imaginer que ce public allait crier si fortement son rejet de la machine à voter ? Cette attitude qui est une prise de position claire contre le recours à la machine à voter étonne plus d’un.

Ce rejet intervient au moment où la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’emploie à vulgariser cette machine et à battre campagne  en sa faveur  dans des endroits publics tels que les aéroports en vue des élections du 23 décembre 2018.

Au lieu de chercher des bouc-émissaires, la CENI comme le Gouvernement devraient chercher plutôt à tirer les leçons de ce qui s’est passé au stade des Martyrs le samedi 13 octobre 2018.

Les leçons à tirer c’est entre autres le rejet par une majeure partie de la population de la machine à voter. Face à cette situation, la CENI et le Gouvernement doivent se faire violence pour accepter et s’adapter à cette nouvelle donne en faisant machine arrière. Personne ne gagnerait en décidant d’aller tout droit dans un gouffre.

De plus, comme le calendrier électoral le prévoit, il est encore temps de penser à l’impression des bulletins de vote.

A moins de trois mois de la tenue des élections, peut-on encore espérer dégager un consensus autour de cette machine comme la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) le recommande à la CENI ?

JRB

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :