Processus électoral: Les observateurs de la Commission Épiscopale Justice et Paix n’ont pas accès aux BRTC à Idiofa

Processus électoral: Les observateurs de la Commission Épiscopale Justice et Paix n’ont pas accès aux BRTC à Idiofa

A l'approche des élections générales du 23 décembre 2018, des voix ne cessent de se lever pour dénoncer des couacs dans le processus. C'est le cas de

Les coordonateurs provinciaux de la Commission épiscopale de la justice et paix en réunion à Kinshasa
La CEJP forme des femmes candidates à battre campagne et à gagner les élections
La CEJP/CENCO publie un rapport sur l’inscription des électeurs

A l’approche des élections générales du 23 décembre 2018, des voix ne cessent de se lever pour dénoncer des couacs dans le processus. C’est le cas de la Commission Épiscopale de Justice et Paix (CEJP/CENCO) d’Idiofa qui voit ses observateurs être refusés dans les BRTC par les agents de la CENI.

vue d'ensemble de l'assistance

vue d’ensemble de l’assistance

A croire l’abbé Jean-Pierre Ilamusese, responsable diocésain de la CEJP-CENCO qui s’est confié à l’Agence catholique de presse Dia-CENCO: « C’est dommage, jusque-là nous n’avons reçu aucune réponse à nos différentes lettres d’accréditation pour pouvoir observer cette séquence électorale. Par ricochet, nous ne maitrisons aucune statistique sur le déroulement d’enregistrement des candidatures dans la circonscription électorale d’Idiofa », a-t-il déploré.

Il a poursuivi son ras-le-bol en expliquant que le « problème ici c’est que nous avons quelqu’un qui occupe un haut poste, c’est-à-dire, la deuxième personnalité de la République. Il a des ambitions et veut conserver son poste. D’où, il donne des orientations aux agents de la CENI affectés ici, en violation du principe même des standards internationaux, c’est un drame », a renchéri l’abbé Ilamusese.

Par ailleurs, il a lancé un vibrant appel aux autorités compétentes tant provinciales que nationales de la CENI de prendre toutes les mesures possibles afin de permettre aux observateurs de la CEJP à faire leur travail.

Enfin, rappelons que la ville-territoire d’Idiofa se trouve dans l’actuelle province de Kwilu et l’ancienne Bandundu. Elle regorge de plus de 5 millions d’habitants.

Junior Kitambala ( envoyé spécial)

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :