Président de l’Assemblée nationale et ministre contribuent à la renaissance de l’Unikin

Président de l’Assemblée nationale et ministre contribuent à la renaissance de l’Unikin

Lors de la séance inaugurale du congrès des anciens de Lovanium, Uniza et Unikin (ALMA), de ce mardi 19juin 2018 au Palais du peuple le Président de l

L’abbé Nshole s’est entretenu avec le chargé de la section politique de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique
Des jeunes congolais ont été invités à une journée de prière et d’échange en vue du Synode d’octobre 2018
Eternelle Afrique subsaharienne, des membres du PDCI de Bédié font allégeance à Ouattara dans le nouveau gouvernement ivoirien

Lors de la séance inaugurale du congrès des anciens de Lovanium, Uniza et Unikin (ALMA), de ce mardi 19juin 2018 au Palais du peuple le Président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku Mukaku , un des anciens, a ouvert la séance de conscientisation des acteurs sur l’état actuel de l’Université congolaise tout en relevant des questions précises par rapport à ses accises.

L’Unikin, a déclaré l’Homme d’État, en tant que mère nourricière, doit relever des défis historiques dans la mobilisation des talents. Ensemble avec d’autres anciens, Ensemble avec les autres, il veut explorer des nouveaux sentiers pour sa renaissance.

Steve Mbukayi, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, intervenant à son tour a déclaré soutenir le déroulement du congrès surtout dans le cadre d’un plan stratégique national de la RDC pour l’émergence du savoir dont l’atteinte exige un accompagnement des Universités.

Le ministre Mbikayi  a affirmé que la réforme est nécessaire pour les institutions universitaires du pays. L’homme d’État a appelé les acteurs à la reconfiguration de la carte universitaire, qui est indispensable dans la répartition équilibrée de l’offre des régions académiques. Il recommande également la nécessité d’un Conseil supérieur afin de situer certains actes posés dans la gestion des Universités pour harmonisation.

Il a parlé cas du vieillissement du corps enseignant, du décalage de programme Universitaire et des dégradations des infrastructures suite au manque d’entretien.

Pas de compétition entre initiatives privée et publique

Dans son mot de circonstance Kabanda Gilbert, Président de l’ALMA, a souligné que la contribution de son organisation n’est en aucune façon une compétition menée contre des autorités congolaises mais un catalyseur dans une réaction chimique dont l’Alma se sent en esprit de disponibilité.

Kabanda Gilbert a affirmé que son organisation, fruit dix-sept fondateurs anciens de Lovanium, a toujours voulu réhabiliter l’Université, contribuer au développement national et promouvoir la solidarité entre les membres dans un contexte socio-économique difficile.

 

Jaél Mutanga Kabeya  (stagiaire).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :