Ouverture de la 6ème édition du festival international du cinéma de Kinshasa

Ouverture de la 6ème édition du festival international du cinéma de Kinshasa

La 6ème  édition du Festival international du cinéma de Kinshasa, FICKIN, s'est ouverte le jeudi 17 octobre 2019 à l’Institut français à Kinshasa. Ce

Groupe Salongo : La comédienne Mindondo est décédée à Kinshasa
La bande dessinée congolaise en super forme : Asimba Bathy, un héros à Port-au-Prince en Haïti
Soutenue par son père Verckys, sœurs et frères, Ancy Kiamuangana explosive sur scène au Palm Beach

La 6ème  édition du Festival international du cinéma de Kinshasa, FICKIN, s’est ouverte le jeudi 17 octobre 2019 à l’Institut français à Kinshasa. Ce festival est devenu aujourd’hui un des plus importants événements du cinéma en Afrique centrale.

Deux actrices du film "Awa" à la fin de la 1ère soirée Fickin 2019

Deux actrices du film « Awa » à la fin de la 1ère soirée Fickin 2019

Le public est venu nombreux à ce rendez-vous du 7ème art pas seulement pour se divertir mais à la recherche des innovations apportées dans le cinéma congolais en particulier et africain en général.

Pour Tshoper Kabambi, initiateur de Fickin, ce festival veut faire découvrir au public une vraie fête du cinéma à travers les diverses activités du festival ; faire de cette édition une rencontre cinématographique qui se veut à la fois professionnelle et populaire, qui va à la rencontre du public en plus de quelques projections en salles, projette des films sur un écran géant dans un espace public et symbolique, en plein air et accessible au plus grand nombre.

La séance d’ouverture a été également ponctuée par des encouragements du ministre du Tourisme, Yves Bunkulu, qui félicite les organisateurs pour la création de ce festival qu’il estime contribuer à la promotion du cinéma congolais et africain. «  Le 7ème art à travers Fickin devient une source d’attraction de cinéphiles du monde entier et de Kinshasa », soutient le ministre du Tourisme avant de formuler le vœu de voir Fickin devenir un grand événement culturel à l’échelle internationale.

En collaboration avec l’Institut français de Kinshasa son partenaire depuis 2014, cette édition, qui se poursuit jusqu’au 20 octobre, ambitionne de contribuer à la promotion de la créativité artistique et culturelle ainsi que de créer un espace d’échange entre cinéastes, producteurs, mécènes, opérateurs culturels congolais et étrangers et de rencontres entre les pratiquants et les spécialistes du cinéma. Fickin insiste sur la formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel à travers des ateliers et des conférences-débats.

Trois films ont marqué la soirée exceptionnelle d’ouverture de cette édition

  • Florien Valasco (France) : « le temps d’un sourire »
  •  Deborah Bassa (RDC) : « Awa »
  • Joël Karakezi (Rwanda) : »la miséricorde de la jungle »

Pendant des minutes, ces films projetés  ont fait réagir l’assistance avec des paroles, des gestes et scènes qu’on trouve au quotidien… ce qui leur a valu des ovations de l’assistance au terme de chaque projection.

En plus des projections à l’Institut français de Kinshasa  du 17 au 20 octobre, à 16h et à 18h ; il y a des projections de films à Don Bosco dans la commune de Masina, Petro Congo à 15 h ; à l’Institut National des Arts, et à L’Ifasic le 18 octobre de 12h à 14 h.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :