Nouveau rebondissement dans le meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï

Nouveau rebondissement dans le meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï

Sur base des relevés téléphoniques, une enquête de deux maisons de presse occidentale prouve que des agents de l’Etat et affiliés ont participé à l’or

Les agences de l’ONU lancent un appel d’urgence pour prévenir la famine dans le Kasaï
500 tonnes d’aide humanitaire pour la région du Kasaï
La Monusco et Œuvres de Don Bosco, main dans la main, au secours des enfants de Tshikapa victimes de conflits

Sur base des relevés téléphoniques, une enquête de deux maisons de presse occidentale prouve que des agents de l’Etat et affiliés ont participé à l’organisation de la mission qui a coûté la vie à deux experts de l’ONU le 12 mars 2017. Cette révélation est le résultat d’une enquête menée conjointement par RFI et Reuters, a été rendue publique dans la matinée du mercredi 20 décembre 2017 sur le site du media français.

Les auteurs de cette enquête affirment que ces éléments de preuves sont contenus dans le dossier d’instruction, mais ont été jusqu’ici écartés du procès et du rapport du comité d’enquête de l’ONU.  « Ces pièces n’ont été mentionnées ni au cours du procès ouvert en RDC, ni dans le rapport d’un comité d’enquête mis sur pied par les Nations unies. Le gouvernement congolais et l’ONU se disent pourtant prêts à chercher la vérité quels que soient les auteurs du meurtre », confirme RFI.

Cette enquête cite notamment un officier de l’armée congolaise, le colonel Jean de Dieu Mambweni qui se présente comme chargé des relations civilo-militaires, rattaché à l’état-major des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Ce dernier a contribué pleinement à l’enrichissement de cette enquête.

Du côté de Kinshasa, aucune déclaration officielle n’est enregistrée jusqu’ici. Par ailleurs, certains observateurs invitent les autorités politico-militaires à faire la lumière sur cette énième accusation au lieu de rejeter tout en bloc comme à l’accoutumée.

Junior Kitambala

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :