Nord-Kivu : A cause de braquages, MSF Belgique suspend son assistance aux structures sanitaires de Masisi

Nord-Kivu : A cause de braquages, MSF Belgique suspend son assistance aux structures sanitaires de Masisi

Dans une lettre adressée mercredi 13 juin courant à l’administrateur du territoire de Masisi, par le chef de mission de la section Belge de MSF, Karel

Onu, voies militaire ou pacifique pour instaurer la paix
Une attaque a visé et tué au moins 15 casques bleus au Nord-Kivu
La Monusco demeure préoccupée face à près de mille violations de l’Enfant congolais

Dans une lettre adressée mercredi 13 juin courant à l’administrateur du territoire de Masisi, par le chef de mission de la section Belge de MSF, Karel Janssens, l’ONG « Médecins Sans Frontières » (MSF) Belgique en RDC vient de suspendre son assistance aux structures sanitaires de la zone de Masisi (Nord-Kivu).

Une équipe des Médecin Sans Frontières au Nord-Kivu

Selon la lettre, cette mesure est consécutive au braquage dont ont été victimes les équipes de MSF mardi 12 juin dernier sur le tronçon Masisi – Nyabiondo et, le deuxième en un mois perpétré contre les équipes de l’ONG /MSF au même endroit. C’est aussi la septième embuscade tendue contre les équipes des MSF Belgique dans le territoire de Masisi depuis le début de l’année, confirme le chef de mission des MSF/Belgique à la radio onusienne.

Il précise néanmoins que l’ONG poursuivra ses activités des soins d’urgence à l’hôpital de Masisi et au Centre de santé de Nyabiondo. Les activités dans les zones suspendues ne seront relancées que lorsque le gouvernement congolais offre des garanties réelles et crédibles de sécurité à ses équipes à pied d’œuvre sur terrain.

MSF Nord-Kivu

La société civile de Masisi n’a pas tardé à réagir, à travers son président qui voit déjà des lourdes conséquences qui vont suivre cette suspension des activités des Médecins Sans Frontières Belgique. Dans sa déclaration, il relève l’arrêt depuis jeudi passé, des travaux de construction de nouveaux pavillons au Centre de santé de Nyabiondo et la privation des centaines des malades des soins ambulatoires gratuits. Pour lui, le gouvernement doit apporter une solution urgente à la préoccupation de l’ONG/MSF Belgique.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :