Noël au CPRK : Une attention, une présence pour donner aux prisonniers la joie de Noël

Noël au CPRK : Une  attention,  une  présence  pour donner aux prisonniers la joie de Noël

A l’occasion de la fête de Noël, l’Association de Laïcs Catholiques à travers les Amis de la Prison (ADP) a organisé un apostolat pour célébrer la nat

Célestin Ohote : « Entrer dans la prison comme une chenille et sortir comme un papillon »
La CENCO s’engage dans la pastorale de la prison, pour garantir l’avenir du Congo à travers les jeunes
Marie Notre-Dame de douleur : fête patronale de l’aumônerie du centre pénitentiaire de Makala

A l’occasion de la fête de Noël, l’Association de Laïcs Catholiques à travers les Amis de la Prison (ADP) a organisé un apostolat pour célébrer la nativité du Christ avec les détenus du Centre Pénitentiaire de Kinshasa, le samedi 23 décembre 2017.

les détenues en plein agapé

les détenues en plein agapé

Plus au moins cinquante chrétiens venus des diverses paroisses de la capitale munis de la nourriture, des boissons sucrées, des habits, chaussures et de bien d’autres objets, se sont retrouvés dans l’avant-midi vers 10 heures à la paroisse Notre Dame de Douleurs, puis à la chapelle Mama wa Boboto de la prison de Makala pour partager la joie de Noël avec leurs frères et sœurs en détention.

Un moment favorable pour ces chrétiens catholiques de pratiquer la charité envers les pensionnaires de ce pénitencier, explique madame Ida membre de l’ADP : « Noël est un moment propice pour le chrétien d’expérimenter l’amour infini de Dieu et sa sensibilité face aux misères de l’homme. D’une manière particulière, nos frères en détention dont parfois les conditions de vie font douter de l’amour miséricordieux de Dieu, ont plus besoin de célébrer cette solennité. Il suffit juste de notre attention, notre présence, notre sourire et de nos mots d’encouragement pour leur faire vivre la joie de Noël, » a-t-elle soutenu.

Pour leur part, les paroissiens de Notre Dame de Douleurs étaient profondément émus par la sensibilité de cœurs des membres de l’ADP ainsi que leur détermination à poser ce geste tous les ans sans se lasser.

« Le geste de l’ADP  me permet d’expérimenter l’évangile de (Mt 25, 35-36), J’étais étranger et vous m’avez accueilli, nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venu me voir. Nous voyons le visage et sentons la présence de Dieu lorsque des personnes inconnues viennent vers nous chaque année sans se fatiguer alors que nos proches s’éloignent de plus en plus. », S’est exprimée madame Eugénie, détenue à la prison de Makala depuis 7 ans.

Après l’exhortation d’un des responsables de l’ADP sur le thème de la retraite de Noël 2017 proposé par  l’archidiocèse : « J’ai vu la misère de mon peuple », une prière, des chants louanges et d’actions de grâce, ce fut le moment de l’agapé dans la joie et la fraternité pour clôturer l’apostolat.

Prisca Materanya

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :