Nations-Unies : A part le vaccin, il faut USD 26 millions à l’OMS et ses partenaires pour répondre à Ebola en RDC

Nations-Unies : A part le vaccin, il faut USD 26 millions à l’OMS et ses partenaires pour répondre à Ebola en RDC

Le Bureau du porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a animé, ce mardi 21 mai 2018, son point de presse quotidien au c

RDC-Ebola : Mgr Sikuli Paluku a échangé avec Antonio Guteress, Secrétaire général de l’ONU à Béni
Des internautes réactifs et la masse insoucieuse face à l’alerte Ebola
La Résurgence de l’épidémie à virus Ebola en RDC

Le Bureau du porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a animé, ce mardi 21 mai 2018, son point de presse quotidien au cours duquel, M. Stéphane Dujarric a évoqué le cas d’Ebola en RDC parmi les principaux points.

Lavage des mains pour éviter Ebola

Il a commencé par l’annonce du Secrétaire général de la nomination ce mardi de Mme Joyce Msuya, de la République-Unie de Tanzanie, comme adjointe du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE Directrice exécutive). Conseillère du Vice-président de la Banque mondiale pour l’Asie de l’Est et le Pacifique, à Washington depuis 2017, Mme Msuya succède à M. Ibrahim Thiaw de la Mauritanie auquel le Secrétaire général exprime sa reconnaissance pour le leadership et le dévouement dont il a fait preuve pendant l’exercice de ses fonctions.

Ebola : OMS et ses partenaires au chevet de la RDC

Abordant le deuxième point de son point de presse, le porte-parole d’Antonio Guterres a précisé que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires sont au chevet du Gouvernement de la République démocratique du Congo pour l’aider à préparer la vaccination contre l’Ebola, en faveur des populations à haut risque. Les professionnels de la santé des zones affectées ont commencé à être vaccinés ce mardi 21 mai et la sensibilisation des communautés a été lancée en prévision de la campagne de vaccination.

Un malade atteint d’Ebola

Selon le porte-parole du Bureau de Secrétaire général des Nations Unies, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général en RDC, Mme Kim Bolduc, était à Mbandaka ce mardi avec le Ministre congolais de la santé pour assister au lancement du programme de vaccination.

Stéphane Dujarric précise que plus de 7 500 doses ont été déployées dans la province de l’Équateur où au 18 mai, 46 cas suspects, probables ou confirmés, avaient été signalés ainsi que 26 morts. La plupart des cas sont localisés à Bikoro, alors que quatre cas ont été confirmés à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Équateur, peuplé de plus d’un million d’âmes.

L’OMS a envoyé des conteneurs spéciaux qui peuvent maintenir les vaccins à une température de moins de zéro degré pendant une semaine. Elle a aussi installé des congélateurs pour stocker les vaccins à Mbandaka et à Bikoro. L’OMS et ses partenaires ont besoin d’une somme de 26 millions de dollars pour la réponse à Ebola en RDC pendant ces trois prochains mois.

De son côté, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) organise aussi des vols entre Mbandaka et Bikoro, mettant en place une base logistique à l’aéroport de Mbandaka et appuyant la mise sur pied d’un centre d’opérations d’urgence, équipé des technologies de l’information et des communications.
Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :