Motions de défiance contre Ministres de l’Intérieur et de Justice

Motions de défiance contre Ministres de l’Intérieur et de Justice

Ce vendredi 6 octobre 2017, à l’Assemblée nationale sont en discussion deux motions de défiance adressées respectivement aux Ministres de l’Intérieur

Plus de UNC dans le gouvernement Tshibala, cela servira t-il à faire réagir la CENI et le gouvernement?
Des médias proches de l’opposition restent fermés au Katanga à l’approche de la campagne électorale
Emmanuel Shadari s’en va, Henri Mova et les zébus de Kwilu/Kwango arrivent

Ce vendredi 6 octobre 2017, à l’Assemblée nationale sont en discussion deux motions de défiance adressées respectivement aux Ministres de l’Intérieur Shadari et de Justice Alexis Tambwe Mwamba par le député de l’Opposition.

Shadari Ministre Interieur

Shadari Ministre Intérieur

Le député de l’Opposition reproche au premier la mauvaise gestion de la succession coutumière de Kamuina Nsapu qui a dégénéré avec une rébellion embrasant la région. Il reproche au second la gestion calamiteuse, selon cet homme politique, du leader de l’opposition Ne Muana Nsemi. Ce dernier s’est évadé de façon rocambolesque du Centre pénitentiaire et de rééducation de Makala. Cette évasion a provoqué mort d’hommes parmi les gardiens de la prison et surtout vidé la prison de Makala et jeté dans la rue de milliers de délinquants.

Interrogé sur les chances de réussite de ses motions car l’Opposition est minoritaire à l’Assemblée Nationale, le député a invité le peuple à être témoin d’une majorité politique qui risque de cautionner les erreurs de jugement de certains acteurs politiques. Un député de la majorité a déclaré que la présomption d’innocence existe en RDC. Les deux ministres seront sanctionnés si les preuves sont fournies Assemblée nationale.

En attendant, il se montre neutre ouvert à toutes les suites qui seront réservées aux motions. Des observateurs ont noté la modération du député qui n’est monté directement au créneau pour défendre les ministres de la Majorité susceptibles d’être condamnés à la Chambre basse.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :