Moïse Katumbi rend public son cabinet de 46 membres

Moïse Katumbi rend public son cabinet de 46 membres

Préparant avec sincérité les élections prévues le 23 décembre 2018, Moïse Katumbi vient de nommer 46 membres au sein de son cabinet, dont 23 femmes et

Antonio Guterres : Le départ rapide de la Monusco est une illusion
La guerre des ondes autour des élections à Kinshasa : L’Union européenne promet, la Céni parle de simple propagande
Céni : 8000 machines à voter, 800 motos, 15 véhicules, 9500 batteries externes consumés à Kinshasa

Préparant avec sincérité les élections prévues le 23 décembre 2018, Moïse Katumbi vient de nommer 46 membres au sein de son cabinet, dont 23 femmes et 23 hommes. Cette nomination prouve que le président de la plateforme « Ensemble pour le changement », le candidat à la présidentielle, affûte ses armes pour affronter le candidat commun de la coalition Majorité présidentielle et Fond commun pour le Congo.

Olivier Kamitatu, Dircab

Après quelques heures de l’annonce du dépôt, sous certaines conditions, des candidatures de sa plateforme dans les 201 circonscriptions électorales prévues pour les provinciales, que le candidat en exil a signé, dans la soirée du lundi 2 juillet 2018, six décisions portant la nomination des membres de son cabinet. Parmi les conditions exigées par Ensemble pour le changement pour prendre part aux scrutins se trouvent l’abandon de la machine à voter, la publication immédiate des listes électorales provisoires sans les cas litigieux, l’application de toutes les mesures de décrispation politique contenues dans l’accord de la Saint-Sylvestre, notamment la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés…

S. Kalonda Della, Conseiller spécial et politique

Katumbi n’est pas allé chercher trop loin comme les autres, il a brouté, comme une chèvre attachée, dans son pâturage. Olivier Kamitatu garde la direction du cabinet (Dircab) ; Son ancien conseiller alors gouverneur du Katanga, Salomon Idi Kalonda Della, prend le poste de conseiller Spécial et Politique ; Mme Dominique Munongo,  s’occupe des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale ; Francis Kalombo Tambwa, un ami de longue date, est chargé des Questions Électorales et Porte-parole adjoint ; Jean Jacques Wondo chargé des Questions de Défense et de Sécurité ; Anne Émilie Poto, femme d’affaires et sœur de la première dame du Congo Brazzaville, est chargée de la Coopération et Intégration Régionale ; Timothée Mbuya Muselwa conseiller Juridique ; François Hurstel chargé de Communication ; Mme Soki Fwani Eyenga chargée des Affaires Sociales, pour ne citer que ceux.

Mme Dominique Munongo conseillère chargée des relations Extérieures

Le choix de Katumbi a porté sur des personnes compétentes dans leurs domaines respectifs tels que  François Hurstel, il apportera son expertise en matière de campagnes politiques et de son réseau à l’international ; Jean-Jacques Wondo, expert des questions de sécurité, passé par l’École royale militaire belge ; l’ancien magistrat Frédéric Bola, l’ancien ministre provincial Jean-Marie Dikanga Kazadi et Boniface Yemba Poyo, professeur à Washington et l’un des auteurs de la première version du Document de stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (DSRP) de la RDC. La partie macro-économique du programme du candidat Moïse Katumbi a été rédigée par lui. Il en est de même pour Mme Soki Fwani Eyenga, ancienne Ministre des Affaires Sociales sous la 2ème République.

Anne Émilie Carlos Poto, Coopération et Intégration régionale

A part ses nominations, Moïse Katumbi a également créé quatre « coordinations régionales extérieures » dont Afrique, Europe, Asie-Océanie et Amérique.

Gel Boumbe

Décision de nomination

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :