Mgr D. Madrapile Tanzi : Le pays a grandement besoin d’hommes nouveaux et intègres

Mgr D. Madrapile Tanzi : Le pays a grandement besoin d’hommes nouveaux et intègres

De passage à Kinshasa où il a participé à la 59è Assemblée Plénière des Evêques de la Conférence Episcopale nationale du Congo (CENCO), l’Evêque d’Isa

La convocation de l’électorat le 23 juin conduit la RDC dans une période cruciale
Crise actuelle en RDC : Les Chefs coutumiers veulent convoquer un dialogue ancestral
Abbé Donatien Shole : La CENCO veut la garantie, le Président Joseph Kabila doit se prononcer

De passage à Kinshasa où il a participé à la 59è Assemblée Plénière des Evêques de la Conférence Episcopale nationale du Congo (CENCO), l’Evêque d’Isangi,  Mgr Dieudonné Madrapile Tanzi a répondu aux questions de DIA. Il a parlé de son diocèse et il a abordé l’aspect socio-politique du Territoire d’Isangi.

Diacenco : D’entrée de jeu, nous voulons connaitre, d’une manière générale, la situation socio politique d’Isangi, votre diocèse ecclésiastique ?

Mgr Dieudonné Madrapile Tanzi  (DMT) : En premier lieu, mon diocèse connait un conflit de terre entre la population locale composée d’un côté par de riverains et de l’autre par de forestiers. La cité d’Isangi se trouve sur le fleuve Congo et la rivière Lomami. Les eaux inondent souvent la cité et une partie de la population a préféré quitter pour construire loin du fleuve. L’autre camp parle d’une occupation illégale de leur terre. Nous cherchons comment trouver une solution concrète à ce problème.

Dia : un mot sur les élections en rapport avec la 59è Assemblée Plénière des Evêques de la CENCO ?

Mgr DMT : Les préoccupations des Evêques rencontrent souvent celles de la population. C’est une interpellation. Le pays a grandement besoin d’hommes nouveaux et intègres. Un changement radical dans le comportement personnel, social et politique pourra apporter une nouvelle manière de gérer la République. Le Congo nouveau sera fondé sur les valeurs républicaines, les valeurs morales de la vie sociale et  les valeurs évangéliques.

Dia : Y a-t-il dialogue entre l’Evêque d’Isangi et les élus de son diocèse ? Et si oui, sur quoi avez-vous échangé dernièrement ? 

Mgr DMT : Je les ai appelés à l’unité et à travailler pour le développement du territoire dont le niveau de l’enseignement a beaucoup baissé. Sincèrement, nous devons travailler ensemble pour améliorer le niveau de l’enseignement qui est tombé très bas. Les parents n’arrivent plus à supporter les études de leurs enfants dont beaucoup d’entre eux  se prennent en change en finançant seuls leurs études.

Les parents qui payent les frais scolaires de leurs enfants ne veulent plus que ces derniers échouent. Ils menacent même les directeurs et les enseignants au cas d’échec d’un enfant. Donc, il y a une crise d’enseignement à Isangi et pour y pallier, nous avons ciblés quelques écoles pour en faire  des écoles pilotes. C’est le travail de l’Etat, mais nous intervenons pour suppléer.

Autre chose, la route Isangi-Kisangani enclave le diocèse. Quand elle était entretenue par CTB, elle était en bon état mais depuis qu’on l’a retiré des mains de la Coopération technique Belge, elle est devenue impraticable. Aujourd’hui, tout se fait par le fleuve.

Dia : Revenons à l’Eglise, combien des paroisses, des prêtres (réguliers, séculiers) et des religieuses comptent le diocèse d’Isangi ? 

Mgr DMT : Il y a 10 paroisses et 5 quasis paroisses dans mon diocèse. Quant au nombre des ecclésiastiques, nous avons 26 prêtres séculiers dont 3 Fidei Donum (dons de Dieu) venus de diocèses de Bunia (1) et d’Isiro-Niangara (3), il y a 3 prêtres Oblats de Marie à Opala, 3 Frères de Saint Gabriel à Isangi et 8 religieuses Filles de la Sagesse dont 5 à Isangi et 3 à Lokutu. Pour un diocèse qui couvre 50.000 Km², le personnel ecclésiastique est insignifiant. Etant leur fondation, les Pères Montfortains retourneront bientôt au diocèse d’Isangi.

Dia : Quelles sont les difficultés rencontrées depuis que vous êtes à la tête de ce diocèse, les projets réalisés et à réaliser ?

Mgr Dieudonné Madrapile, évêque d'Isangi

Mgr Dieudonné Madrapile, évêque de diocèse d’Isangi, province ecclésiastique de Kisangani

Mgr DMT : Les difficultés rencontrées sont multiple et complexe : comme je l’ai dit ci-haut, mon diocèse à un personnel ecclésiastique insuffisant ; la prise en charge dérisoire ; les unités de production et structures d’administration ordinaire d’un diocèse inexistant ; l’encadrement insuffisant de nos catéchistes et groupes pastoraux, formation insuffisante de prêtres et catéchistes ; l’esprit paternalistes, sont-là autant des difficultés que j’ai rencontré dans mon diocèse.

Quant aux projets réalisés, nous soulignons l’effort de nos fidèles avec leur Evêque, en vue de doter la Famille de Dieu dans le diocèse des structures de son administration, notamment les différents Conseils, Commissions et Aumôneries que nous cherchons de les rendre fonctionnelles.

Une importance particulière est accordée à la formation : 3 Abbés sont envoyés aux études universitaires dont un à Rome et deux à l’Université Catholique du Congo à Kinshasa. 4 couples se trouvent à l’Institut Supérieur de Sciences Religieuses à Bunia.

Quelques nouvelles Eglises et chapelles sont en construction à Imbolo, à Wenge, à Yahisule, etc. La réfection de l’ancienne Eglise cathédrale d’Isangi est amorcée. La dotation du diocèse des unités de production suit son cours avec un bateau déjà construit et une baleinière métallique en construction. Les paroisses et maisons de formation sont dotées des moyens de locomotion, presque chaque prêtre dispose d’un moyen de déplacement et le diocèse a maintenant deux nouveaux véhicules au service de la pastorale.

L’équipement du Petit Séminaire Anuarité Bolingo est amorcé, la réfection progressive de la procure d’Isangi a commencé et la remise sur pieds de la Caritas Développement Isangi est en cours.

Les projets à réaliser sont nombreux, mais nous y allons progressivement. Nous voulons vulgariser et rendre effectives les directives pastorales et options économiques levées au terme de différents Conseils, notamment le Conseil diocésain de pastorale, le Conseil pour les affaires économiques, le Conseil presbytéral et le Collège des Consulteurs qui ont eu lieu dans le diocèse. L’avenir de diocèse en dépend.

Dans le même temps, il faut entreprendre une vraie campagne auprès des autres Instituts religieux ou Congrégations religieuses pour desservir efficacement le diocèse ; poursuivre la formation des agents pastoraux ; achever la construction du Petit Séminaire ; doter le Séminaire propédeutique de ses infrastructures propres ; initier la construction du Centre catéchétique et pastoral diocésain, doter le diocèse d’un centre de coordination pastorale ; poursuivre la dotation du diocèse de ses moyens de production ; faire l’évaluation de la convention entre le diocèse d’Isangi et l’Etat Congolais pour la gestion et l’administration de l’Hôpital de Référence d’Isangi, pour ne citer que ceux-là.

Dia : Face au nombre insuffisant des prêtes, comment le diocèse s’organise-t-il pour assurer les célébrations dans toutes les paroisses?  La formation de prêtres n’est-elle pas nécessaire ?   

Mgr DMT : Le diocèse d’Isangi souffre de cette carence. Pour le moment, il y a qu’une seule paroisse non desservie en permanence par un prêtre. Toutefois, elle est sous la supervision d’un Curé de la paroisse voisine avec l’aide d’un catéchiste régional. Il s’y rend régulièrement, consacre les saintes espèces qui sont distribuées lors des célébrations de la Parole présidés par ledit catéchiste. Avec les ordinations avenirs, l’arrivée possibles des autres prêtres réguliers, nous mettrons fin à cette situation.

La formation de prêtres est nécessaire, mais pas à n’importe quel prix. Elle doit être sérieuse et profonde afin de donner à ce diocèse des prêtres qu’il faut en vue de son évangélisation en profondeur. Dieu merci, le nombre de nos grands séminaristes est à augmentation. Pour le moment, nos grands séminaristes sont passés de 11 à 26. En 3 ans d’Episcopat, bientôt, nous avons ordonné 4 prêtres. Il reste beaucoup à faire.

Propos recueillis par Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :