Maximisation des recettes et mobilisation du potentiel fiscal à la conférence des gouverneurs

Maximisation des recettes et mobilisation du potentiel fiscal à  la conférence des gouverneurs

La situation sécuritaire est globalement satisfaisante sur toute l’étendue du territoire national sauf quelques poches résiduelles dans les provinces

Cardinal Monsengwo : « Nous voulons que règne la force de la loi et non la loi de la force »
08 mars 2018 : Les femmes de la Cenco sont appelées à dépasser la dimension émotionnelle pour se mettre en valeur
Le CLC va bientôt lancer une campagne nationale contre l’utilisation de la machine à voter et du fichier électoral corrompu

La situation sécuritaire est globalement satisfaisante sur toute l’étendue du territoire national sauf quelques poches résiduelles dans les provinces du Nord-Kivu, de Tanganyika, de l’Ituri, du Haut-Uélé et du Maniema. C’est le constat des participants à la sixième conférence des gouverneurs clôturée mardi 19 décembre 2017 à Goma, dans la province du Nord-Kivu, par le président Joseph Kabila.

6ème Conférence de gouverneurs

6ème Conférence de gouverneurs

Outre les communications des membres du gouvernement et du président de la CENI, la conférence a retenu les points suivants : la réflexion pour maximiser d’avantage les recettes, la mobilisation du potentiel fiscal existant de manière à ce que les provinces participent de plus en plus à cette dynamique de création des richesses.

Sous le chapitre des recommandations, la conférence des gouverneurs recommande au gouvernement central de recenser tous les contrats miniers exclus pour permettre aux provinces et à d’autres investisseurs de s’engager dans ce secteur.

Les provinces de la République Démocratique du Congo accusent un faible niveau de maximisation des ressources. C’est aussi l’un des constats faits à l’issue de cette rencontre des gouverneurs qui a porté sur la mobilisation des recettes propres et leurs affectations.

«Concernant la mobilisation des recettes des provinces et leur structure des dépenses, les provinces notent un faible niveau de maximisation des ressources. Cela est dû aux facteurs économiques, financiers et institutionnels», a affirmé le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani, qui s’est exprimé en qualité de rapporteur de ce forum.

Face à cette faiblesse de maximisation des recettes [dont les chiffres n’ont pas été précisés], les provinces recommandent entre autres le renforcement des capacités de leurs régies financières.

«En ce qui concerne l’affectation de leurs recettes, les provinces indiquent que l’essentiel des recettes couvre leurs dépenses courantes», a déclaré M. Ramazani.

A l’issue de cette rencontre, les conférenciers ont également appelé le peuple congolais à protéger le pays contre «les ennemis de la patrie». De son côté, le gouvernement de la RDC s’engage à payer les arriérés dus aux provinces et à reprendre le décaissement en leur faveur comme par le passé.

In fine, une motion de soutien de tous les gouverneurs au président Joseph Kabila a été lue à la clôture de la conférence. Ils ont reconnu sa «contribution historique dans l’instauration de la paix et de la démocratie depuis les élections démocratiques, libres et transparentes de 2016 ainsi que dans le développement socio-économique de notre pays».

Notez par ailleurs que les gouverneurs de trois provinces à savoir : la Mongala, le Kasaï-Central et l’Équateur n’ont pas participé à cette réunion de Goma. Les élections des gouverneurs sont organisées dans les trois provinces aujourd’hui 20 décembre 2017. Les nouveaux élus d’aujourd’hui prendront donc le train en cours.

Laurianne Lolo Mpotambwa (Stagiaire)

 

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :