Marche pacifique des chrétiens catholiques réprimée à Kisangani et Bukavu.

Marche pacifique des chrétiens catholiques réprimée à Kisangani et Bukavu.

La marche des laïcs chrétiens catholiques a été fortement  réprimée à Kisangani  par les forces de l’ordre, ce dimanche 21 janvier, rapporte Radio Oka

Le Pape François renouvèle son appel à éviter toute violence en RDC
A Bruxelles, des leaders de l’opposition exigent des élections conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre
RDC : Le Conseil de sécurité de l’ONU a rencontré la CENCO

La marche des laïcs chrétiens catholiques a été fortement  réprimée à Kisangani  par les forces de l’ordre, ce dimanche 21 janvier, rapporte Radio Okapi. Les manifestants réclamaient l’application effective de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

Marche pacifique des chrétiens catholiques du 21 janvier 2018  réprimée à  Bukavu.

Des chrétiens catholiques à Bukavu le 21 janvier 2018

C’est autour de neuf heures, heure locale, que la marche a commencé dans différentes paroisses catholiques de la ville de Kisangani, après la célébration eucharistique. Dans chaque paroisse, les manifestants ont été accompagnés par leurs curés respectifs ainsi que d’autres prêtres en tête.

Les fidèles catholiques scandaient des chants religieux, portant une croix au-devant et brandissaient des calicots sur lesquels on pouvait lire : «nous fidèles chrétiens, demandons l’application complète et intégrale des accords de la Saint Sylvestre su 31 décembre 2016 ».

Certains ont plus au moins effectué une distance de cinq cent mètres et d’autres, par contre ont fait près d’un kilomètre avant d’être dispersés par la police. Ces éléments de la police nationale congolaise  ont fait usage des gaz Lacrymogène et tiré à balles réelles de sommation, renseigne www.radiookapi.net.  Des cas des blessés ont été enregistrés chez les chrétiens de la paroisse Saint Esprit.

Aussi,  à Bukavu, les forces de l’ordre ont-elles été déployées dans tous les points chauds de la ville. C’est particulièrement à la place Mulamba, au marché de Nyawera, Vamaro, près de la DGI, non loin de la cathédrale, la place de l’indépendance   et à la place Major Vangu/ Essence, dans commune d’Ibanda, point de chute de la marche tel que prévu par les organisateurs.

Et c’est là que le dispositif sécuritaire était renforcé. Les célébrations eucharistiques se sont déroulées normalement dans plusieurs paroisses.

Onésime Mukandila

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :