Marche du 21 janvier : Des paroisses ceinturées par les forces de l’ordre à Mbuji-Mayi

Marche du 21 janvier : Des paroisses ceinturées par les forces de l’ordre à Mbuji-Mayi

Au Kasaï-Oriental,  presque toutes les paroisses catholiques de la ville de Mbuji-Mayi ont été encerclées par les forces de l’ordre, depuis la nuit de

Processus électoral en RDC : Le CLC plus que jamais déterminé
Monusco : Leila Zerrougui prend ses fonctions et annonce ses couleurs
Le CSAC appelé à se concerter avec les responsables des médias

Au Kasaï-Oriental,  presque toutes les paroisses catholiques de la ville de Mbuji-Mayi ont été encerclées par les forces de l’ordre, depuis la nuit de 20 janvier. Des barrières gardées par la police, les FARDC et un commando spécial, étaient placées sur les principales artères de cette ville. Les habitants de Mbuji-Mayi  étaient quant à eux obligés à se terrer à la maison, toute circulation étant interdite.

Cathédrale Saint Jean de Mbuji-Mayi.

Cathédrale Saint Jean de Mbuji-Mayi.

L’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, monseigneur Emmanuel Bernard Kasanda a encouragé les curés des paroisses à regrouper les chrétiens et à dire la messe. Il s’est exprimé dimanche matin sur la radio catholique Buena Muntu, recommandant aux prêtres d’organiser la prière, rapporte Radio Okapi.

« Aux prêtres du diocèse de Mbuji-Mayi, aux religieux et religieuses et à mon peuple fidèle du diocèse de Mbuji-Mayi. Quelle grande surprise de nous réveiller ce matin [21 janvier] en constatant les forces de l’ordre postées aux portes de nos églises respectives. J’exhorte les prêtres, vêtus de leurs soutanes, d’aller présider  l’eucharistie à leurs endroits respectifs. Car, rien ne nous a été notifié en rapport  ce que nous constatons. Ne les craignez point. Ayez le courage et osez regrouper les chrétiens pour cette célébration qui ne va pas nous être refusé. L’union fait la force. Unissez-vous pour organiser la prière », a exhorté Mgr Emmanuel-Bernard Kasanda.

Des lacrymogènes dans la cathédrale saint Jean-Baptiste

Forts de l’appel de l’ordinaire du lieu, les fidèles de la paroisse Notre dame de l’Espérance se sont joints à ceux de la cathédrale Saint Jean Baptiste pour prier.

Après la messe célébrée par les abbés Blaise Kanda et Pierre Kabamba, les forces de l’ordre ont interdit aux chrétiens de sortir de la cathédrale. Quatre grenades lacrymogènes ont été lancées à l’intérieur de la cathédrale, où étaient enfermés les fidèles catholiques.

 

Onésime Mukandila

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :