L’UNICEF, la FAO et le PAM saluent l’implication de la Coopération Suisse au développement en RDC dans le projet de lutte contre la malnutrition au Sud-Kivu

L’UNICEF, la FAO et le PAM saluent l’implication de la Coopération Suisse au développement en RDC dans le projet de lutte contre la malnutrition au Sud-Kivu

  Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Pr

Alimentation : Vers l’élaboration d’un plan directeur de pêches en RDC
RDC : Le nouveau représentant de la FAO s’engage à travailler pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle
Collaboration entre activistes humanitaires et agents de développement au Kasaï

 

Une vue des enfants malnutris

Une vue des enfants malnutris

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) bénéficient d’une contribution de trois millions de CHF (3.215.000 USD) de la Coopération suisse en RDC afin de poursuivre et d’étendre leur projet de lutte contre la malnutrition chronique dans les zones de santé de Bunyakiri et de Minova dans la province du Sud-Kivu. C’est ce que révèle un communiqué de presse conjoint de ces trois agences rendu public le mardi 13 février à Goma.

Selon ce communiqué, « la malnutrition chronique touche un enfant sur deux dans la province du Sud-Kivu. Avec cette nouvelle contribution de la coopération suisse, l’UNICEF, la FAO et le PAM vont continuer à travailler de façon complémentaire en vue de démultiplier les acquis de la première phase du projet ».

« Etalée sur près de trois ans, cette contribution a pour objectif de permettre la réduction de la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et allaitantes et 12 000 enfants de 6-23 mois » poursuit le communiqué.

Interventions inter agences

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelques 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Le mandat de la FAO consiste à améliorer les niveaux de nutrition, la productivité agricole, la qualité de vie des populations rurales et à contribuer à l’essor de l’économie mondiale. En Afrique sub-saharienne, la FAO a mis en œuvre une approche d’appui communautaire qui vise à fournir des appuis multisectoriels et intégrés dans le domaine technique, financier et social aux communautés afin de leur permettre de se relever par elles-mêmes et de mieux rebâtir leurs activités socio-économiques.

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, cette        agence travaille pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Enfin, ces trois agences (la FAO, le PAM et l’UNICEF) remercient chaleureusement la Coopération au Développement suisse car son financement permet d’approfondir la lutte contre la malnutrition chronique au Sud Kivu par une approche multisectorielle, unique et performante. Elle est d’autant plus appréciée en ces temps où cette province est à nouveau durement touchée par une reprise des affrontements entre groupes armés.

Junior Kitambala (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :