L’OMS organise des tests à grande échelle du vaccin contre le paludisme en Afrique

L’OMS organise des tests à grande échelle du vaccin contre le paludisme en Afrique

Comme tous les ans, le monde commémore aujourd’hui  25 avril 2019, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « Zéro palu ! Je m’e

Journée mondiale de l’alimentation 2018 : « Agir pour l’avenir », la Faim zéro en 2030 c’est possible
Combattre la pollution de l’air, tel est l’objectif de la journée mondiale de l’environnement 2019
Des élèves écologistes de l’Institut de la Gombe « Don Bosco » s’engagent dans la lutte contre la pollution des sols

Comme tous les ans, le monde commémore aujourd’hui  25 avril 2019, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « Zéro palu ! Je m’engage ». L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé le mercredi 24 avril, veille de la Journée contre le paludisme, des tests à grande échelle du vaccin le plus avancé, mais à efficacité limitée. Ces tests vont avoir lieu d’abord au Malawi, au Kenya et au Ghana sur des d’enfants considérés comme principales victimes du paludisme.

L’OMS organise des tests à grande échelle du vaccin contre le paludisme en Afrique

L’OMS organise des tests à grande échelle du vaccin contre le paludisme en Afrique

L’OMS organise également à travers l’Afrique une campagne inclusive qui vise à faire en sorte que le paludisme reste une priorité politique, à mobiliser des ressources supplémentaires et à donner aux communautés les moyens de s’approprier la prévention et la prise en charge de la maladie.

La représentation de l’OMS en RDC à travers un communiqué à rappeler l’urgence d’agir pour relancer l’action mondiale contre le paludisme au Congo.

« C’est aux pays les plus touchés par cette maladie comme la RDC qu’il appartient de s’approprier ce défi. À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019, l’OMS se joint au Partenariat à la plateforme mondiale de coordination des actions contre le paludisme (RBM) pour en finir avec le  paludisme. C’est aussi aux autorités locales, à la commission de l’Union africaine et à d’autres organisations partenaires de promouvoir le programme Zero palu, je m’engage, » indique le communiqué.

Un bilan de 10 ans de lutte contre le Palu non satisfaisant  

Selon le dernier  rapport de l’OMS sur le paludisme dans le monde, aucun progrès significatif n’a été accompli en matière de réduction des cas de paludisme entre 2015 et 2017. « Après plus de 10 années de progrès réguliers dans la lutte contre le paludisme, on constate désormais une stagnation des progrès. On estime à 435 000 le nombre de décès dus au paludisme en 2017, un chiffre pratiquement inchangé par rapport à l’année précédente, » admet le rapport.

Nouvelles résolutions

L’OMS a opté pour une nouvelle phase de tests, à grande échelle, dans trois pays pilotes : Malawi, Kenya et Ghana. Ces tests vont concerner 360 000 enfants chaque année, vivant dans des régions exposées au paludisme. Si les résultats sont positifs, et on le saura au mieux dans 2 ans.

Ce vaccin pourrait être déployé plus largement en Afrique. Il viendrait alors étoffer, et non pas remplacer, la stratégie de lutte contre le paludisme, fondée notamment sur l’utilisation de moustiquaires imprégnées, la pulvérisation d’insecticides dans les habitations et le traitement préventif des femmes enceintes.

Prisca Materanya

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :