L’ex province du Bandundu : La présence des pasteurs inconnus et leurs vaches inquiète

L’ex province du Bandundu : La présence des pasteurs inconnus et leurs vaches inquiète

La route nationale numéro 1 dans le Kwilu est devenue une voie de prédilection  pour le trafic des vaches en provenance de l’Est du pays. D’après les

La congrégation du Saint Sacrement dénonce l’expropriation «illégale» de ses terres à Kwilu
Des fourmis sauvages perturbent la célébration des messes dans une Église Catholique du diocèse de Kikwit
Du cheval de Troie aux vaches de Kwilu/Kwango, il y a un agenda caché

La route nationale numéro 1 dans le Kwilu est devenue une voie de prédilection  pour le trafic des vaches en provenance de l’Est du pays. D’après les informations parvenues à Dia, ces vaches aux cornes longues et attrayantes avec quelques gardiens dans leur suite, parcourent un long trajet.

Les cadavres de vaches

                   Les cadavres de vaches

Ces éleveurs viennent  probablement de l’Est, en passant par le Katanga via la ville d’Ilebo et la cité de Dibaya en transitant par la ville de Kikwit, Masimanimba et Kenge dans le Kwango jusqu’à l’entrée de la ville de Kinshasa. « Ce trajet peut prendre trois à cinq mois de marche, donc il y a d’autres bétails qui meurent et naissent pendant le voyage. Ces gardiens n’hésitent pas à vendre la viande de bœufs qui meurent, je ne sais pour quelles raisons, à la population environnante, sans se soucier de répercussions néfastes sur la santé de consommateurs », explique Mr Léon Ntokabi, habitant de la ville de Kikwit.

Au départ, les habitants du Kwilu dont les villages longent la nationale N°1, n’hésitaient pas à cacher leur admiration envers  des convois harmonieux des vaches aux allures des taureaux, en provenance de l’est de la RDC. Mais actuellement, cela commence à inquiéter.

Les habitants du Kikwit confirment la présence de ces éleveurs parlant une langue bizarre et d’une morphologie étrange dans leurs terroirs. D’après certains dires, ils ressemblent aux rwandais et cette langue bizarre qu’ils parlent ressemble un peu au  swahili. Ils s’interrogent pour quoi cet exode ? Sont-ils à la recherche du pâturage ?

Un troupeau de vaches

              Un troupeau de vaches

« Quand ils sont arrivés à Kikwit, ils ne sont pas entrés immédiatement de peur de perturber la circulation avec plus de 2000 têtes de vaches dans leur suite. Ils se sont arrêtés au village Kakoyi à 20 Km de la ville de Kikwit. C’est qu’à partir de 23h qu’ils ont repris la route pour traverser Kikwit », confie Masamuna Victor, un jeune kikwitois.

Cette situation inquiète plus d’un congolais pour la sécurité et de l’avenir du pays. Que dit le ministère de l’intérieure et sécurité ? Les services de renseignement ? Ne sont-ils pas au courant ? Ces questions n’ont pas encore jusque-là trouvé de réponse.

D’après la radio onusienne, les autorités locales contactées n’ont pas voulu s’exprimer sur la présence de ces pasteurs et leurs bêtes, dont les images circulent abondamment dans les réseaux sociaux.

Affaire à suivre…

Pétronelle Lusamba

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :