L’évasion des assassins des experts onusiens replacée dans le cadre des prisons défectueuses congolaises

L’évasion des assassins des experts onusiens replacée dans le cadre des prisons défectueuses congolaises

En réponse aux craintes des professionnels de médias après l’évasion des présumés assassins de deux experts des Nations Unies Zaida Catalan et Michael

Kananga : Quinze stations de radios fermées, sans préavis par le fisc
Memorandum à l’endroit de monsieur le gouverneur du Kasai
La Monusco apprécie le recours par la Justice  aux articles portant références à la démocratie

En réponse aux craintes des professionnels de médias après l’évasion des présumés assassins de deux experts des Nations Unies Zaida Catalan et Michael de la prison de la ville de Kananga, inquiets aussi des multiples renvois des séances de leur procès devant les instances militaires, Mme Florence Marchal, porte parole de la mission onusienne a calmé leurs appréhensions ce mercredi 8 mai 2019.

La Porte-parole de la Monusco Mme Florence Marchal a déclaré :  » Je vais replacer cette évasion dans le cadre global de la question des prisons congolaises où il y a les conditions de détention qui sont difficiles et aussi les conditions de sécurité. C’est une question qui est suivie de près par la Mission. Comme vous l’avez dit, en effet, à notre connaissance une dizaine de détenus se sont évadés de la prison centrale de Kananga ces derniers jours, parmi lesquels deux se trouvaient en détention préventive dans le cadre du procès du meurtre de nos deux collègues Zaida Catalan et Michael Sharp. Nos équipes à Kananga se sont rendues immédiatement à la prison afin de recueillir de plus amples informations sur cet incident et pouvoir analyser les possibles implications sur le procès du meurtre de nos collègues. Vous savez, il est important, on l’a souvent dit ici, que la justice soit rendue dans le meilleures conditions possibles concernant cette affaire mais concernant toutes les affaires. Et la Monusco est donc prête à soutenir les autorités congolaises afin d’éviter de nouveaux dysfonctionnement graves qui peuvent entraver le bon déroulement de la justice ».

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :