Les prisons sous la responsabilité des autorités congolaises

Les prisons sous la responsabilité des autorités congolaises

Mme Florence Marchal a répondu à une préoccupation des journalistes sur les conditions carcérales en RDC le 20 décembre 2017. « La Mission martèle la

Kinshasa sans sachet : difficulté de la mise en application de la décision du ministre de l’Industrie
65ème Journée mondiale des lépreux, le cardinal Turkson refuse des lois discriminatoires
La Caritas diocésaine de Molegbe projette de quitter le stade des urgences pour aller vers l’autonomisation dans l’encadrement des réfugiés centrafricains

Mme Florence Marchal a répondu à une préoccupation des journalistes sur les conditions carcérales en RDC le 20 décembre 2017. « La Mission martèle la Porte-parole, rappelle que la responsabilité de nourrir les personnes incarcérées revient au Gouvernement congolais et appelle les autorités à débloquer immédiatement des fonds afin que les détenus cessent de mourir de faim. La Monusco vient en appoint aux autorités pénitentiaires. Elle a indiqué que de nombreux rapports leur parvenus font état de détenus qui sont morts de faim ou qui sont sévèrement malnutris.

Et la porte-parole de signaler qu’à plusieurs reprises, la MONUSCO a soulevé cette question avec les autorités congolaises, aux niveaux provincial et central. La MONUSCO, dans le cadre de son mandat de protection des civils, soutient les autorités congolaises pour la sécurisation des prisons. « Notre assistance concerne l’amélioration des conditions d’incarcération ainsi que la gestion des détenus. Mais, nous le rappelons, la distribution de vivres aux détenus relève de la seule responsabilité du Gouvernement. La finalité de tout cela, c’est de vivre ensemble, en paix.»

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :