Les langues commencent à se délier sur les décaissements des fonds en rapport avec les immondices à Kinshasa

Les langues commencent à se délier sur les décaissements des fonds en rapport avec les immondices à Kinshasa

Le constat est amer. La ville de Kinshasa est envahie des immondices. Ces montagnes d’ordures rendent, depuis plusieurs années, la capitale congolaise

Safro Manzangi entre Londres et Paris pour finaliser son album de 12 chansons
Jean-Pierre Bemba :« J. Kabila doit partir,son pouvoir est illégitime »
Tshopo : Les membres du PPRD refusent d’entrer dans le Gouvernement Lomata

Le constat est amer. La ville de Kinshasa est envahie des immondices. Ces montagnes d’ordures rendent, depuis plusieurs années, la capitale congolaise très sale. C’est maintenant que certaines autorités de la ville prennent conscience, de ces déchets qui couvrent plusieurs endroits de cette mégalopole d’environ sept à huit millions d’habitants.

A Kinshasa, les immondices cohabitent avec l’homme

Après l’élection d’un nouveau président de l’Assemblée provinciale, en la personne de Gaspard Nkituasisa, le député provincial Henri Itokasort de son silence et exige un audit au sein du Bureau central de coordination (BCECO) pour l’argent qu’il prend au trésor public, au nom de la ville province de Kinshasa, pour l’exécution des travaux de son assainissement.

Le député provincial Henri Itoka illustre ses propos par une seule date du 20 février dernier. A cette date,  les documents de quatre retraits des fonds effectués à la Direction du trésor et d’ordonnancement par le BCECO,donnent un total de près de 6 millions de dollars américains. Cette dénonciation d’Henri Itokainterpelle les députés provinciaux du fait que cet argent soit dépensé sans associer le gouvernement provincial alors que l’assainissement fait partie du domaine exclusif des provinces.

Manifestant son indignation sur cette situation à laquelle l’Assemblée provinciale est restée muette, il y a dix ans, Henri Itoka a déclaré sur la radio onusienne : « Les domaines de l’environnement et de l’assainissement, c’est une matière exclusive à la province. On se pose la question de savoir si le BCECO paie un million de dollars américains aux ONG par mois pour la commune de la Gombe, par exemple, on ne voit pas la qualité de travail d’assainissement qui correspond à ce montant. Si cela est vrai, pourquoi Gombe doit demeurer aussi insalubre aujourd’hui ?Comment peut-on justifier 6 millions de dollars décaissés pour le seul mois de février par le BCECO pour l’assainissement de la ville de Kinshasa. Mais quand vous circulez dans la ville de Kinshasa, vous trouverez que les avenues et rues hébergent des tas d’immondices qui trainent.

A ce stade, Henri Itokane mènera plus ce combat seul, il doit bénéficier de l’implication de ses collègues députés nationaux pour parvenir à interpeller le ministre des Finances dont dépend le BCECO.

Source de plusieurs maladies

Dans son ras le bol, Itoka se décharge : « Vous donnez aux gens qui balayent seulement des ensablements et vous prenez des millions alors que nous, nous avons une politique pour 12 millions de dollars le mois pour enlever les ordures dans la ville de Kinshasa, mais l’argent n’arrive pas chez nous. L’assemblée provinciale va initier un contrôle et au BCECO et au service urbain lié à l’assainissement parce que trop c’est trop ».

Après le désengagement de l’Union européenne du projet d’assainissement de la ville de Kinshasa en août 2015, les immondices restent entassées dans les décharges publiques. Ce qui a donné l’occasion au gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, d’évoquer des problèmes financiers pour évacuer les poubelles. Pour Kimbuta, le gouvernement central avait pris l’engagement de financer à hauteur de 800 000 dollars américains par mois les travaux d’évacuation et d’enfouissement de ces immondices durant une année. Ce qui n’aurait pas été fait à l’époque.

Alors que, la primature de son côté, à travers un communiqué, attribuait cette tâche plutôt au gouvernement provincial de Kinshasa.

Gel Boumbe

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :