Les évêques en session extraordinaire en réponse aux défis pastoraux de l’heure

Les évêques en session extraordinaire en réponse aux défis pastoraux de l’heure

Dans son mot d’ouverture de la deuxième session extraordinaire de l’Assemblée Plénière des évêques du Congo en 2017, qui a démarré ce mercredi 22 nove

Les coordonateurs provinciaux de la Commission épiscopale de la justice et paix en réunion à Kinshasa
MISE AU POINT ET INDIGNATION DE LA CENCO RELATIVES A LA MARCHE DU 31 DECEMBRE 2017 ORGANISEE PAR LE COMITE LAÏC DE COORDINATION DE L’ARCHIDIOCESE DE KINSHASA
COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT DES MISSIONS D’OBSERVATION ELECTORALE EN RDC

Dans son mot d’ouverture de la deuxième session extraordinaire de l’Assemblée Plénière des évêques du Congo en 2017, qui a démarré ce mercredi 22 novembre, Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO, a déclaré qu’il importait aux pasteurs de l’Eglise catholique locale de prendre la mesure de la tragédie humaine qui se trame et d’annoncer un message de paix et d’espérance à leurs ouailles et aux hommes de bonne volonté.

 

Mgr Utembi

Mgr Utembi

Mgr Marcel Utembi a affirmé qu’il était « urgent aux évêques de réfléchir ensemble pour voir quelles orientations donner au cours des événements. Ils veulent apporter leurs contributions en faveur d’une sortie pacifique de la crise pour le bien du peuple congolais et pour la sauvegarde de la concorde nationale. L’archevêque de Kisangani a invité l’assistance à prendre la mesure des enjeux de l’engagement pastoral des évêques aux côtés de la population. Il a saisi ce moment pour déclarer que les évêques vont se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint, se laisser guider par Lui afin de trouver en toute liberté d’esprit des paroles justes et de gestes forts de réconforts pour ceux qui veulent bâtir un Congo nouveau ».

Le président de la CENCO a reconnu, néanmoins, des attentes diverses des acteurs sociopolitiques sur la position des évêques vis-à-vis du calendrier électoral émis par la CENI. Ces attentes se sont parfois muées en pressions en faveur des positions de ces acteurs. Salué par certains et remis en question par d’autres, le calendrier a été accueilli de diverses manières. Le risque est grand de voir le pays sombrer dans le chaos. Les difficultés des évêques pour se faire entendre ne sont pas un obstacle face à la mauvaise foi des uns et l’intransigeance des autres. Ce sont des défis à relever pour l’établissement d’un Etat de droit.

Gratitude envers l’initiative du Saint Père de prier en faveur de la RDC et du Sud Soudan

Mgr Marcel Utembi a salué avec gratitude la sollicitude du Pape François qui a demandé de prier pour le Sud Soudan et la République Démocratique du Congo le jeudi 23 novembre 2017. Dans la foulée, l’Eglise catholique en RDC va organiser des célébrations spéciales dans toutes les communautés paroissiales des diocèses au pays. Le jeudi 23 novembre 2017, les évêques de la CENCO réunis en assemblée plénière vont célébrer l’eucharistie à 18h à la Cathédrale Notre Dame du Congo à Kinshasa.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :