Les évêques anglicans : Kabila doit respecter la Constitution et la tenue des élections dans le délai

Les évêques anglicans : Kabila doit respecter la Constitution et la tenue des élections dans le délai

Après le message des évêques de la CENCO, les évêques de l’Église Anglicane au Congo ainsi que ceux de l’Église du Christ au Congo (ECC) viennent de s

3ème Assemblée nationale : C’est parti  
Kinshasa sous tension, bientôt les résultats du scrutin
La CEJP/CENCO publie un rapport sur l’inscription des électeurs

Après le message des évêques de la CENCO, les évêques de l’Église Anglicane au Congo ainsi que ceux de l’Église du Christ au Congo (ECC) viennent de se prononcer sur la situation politique en RD Congo.

Dans une déclaration faite à l’issue de leur Synode national organisé, du 22 au 26 novembre dernier, à Aru dans la province de l’Ituri, les évêques anglicans se sont également penchés sur la situation politique du pays, demandant au président de la République, Joseph Kabila, de s’impliquer dans la décrispation de l’espace politique du pays.

La radio onusienne précise que les 12 évêques anglicans invitent le chef de l’Etat congolais à considérer les points de vue de l’opposition en libérant les prisonniers politiques en vue de rendre effective la décrispation de l’espace politique congolais.
Etant le garant de la Constitution, comme il l’a toujours dit, les prélats anglicans demandent au président Joseph Kabila le respect de la loi fondamentale. Ils vont dans le même sens que l’Eglise catholique en appelant également à la tenue des élections dans le délai et au respect du calendrier électoral publié par la CENI.
Le Chef de l’Eglise anglicane en RDC, Monseigneur Zacharie Masimango, n’a pas mâché ses mots, il a pris le même angle que Marcel Utembi de la CENCO en adressant à la CENI, au Président de la République et à la Communauté internationale.
A la CENI, les évêques anglicans ont demandé de respecter le calendrier qu’elle a déjà publié. Au le Président de la République de faire tout pour que ce calendrier soit respecté. Ils demandent aussi l’appui de la communauté internationale en respectant, surtout, les engagements signés dans les différents accords.

Les pères de l’église anglicane en RDC se sont par ailleurs dits interpellés par la crise politique, la pauvreté et la souffrance qui accablent presque tous les Congolais et les massacres des populations innocentes. Ils soutiennent que l’Accord du 31 décembre 2016 reste « une bonne feuille de route pour la légitimité des institutions en RDC ».

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :