Les congolais sont invités à donner du sang pour sauver des vies en danger

Les congolais sont invités à donner du sang pour sauver des vies en danger

 Les Cliniques Universitaires de Kinshasa(CUK)ont organisé une campagne de sensibilisation de donneurs bénévoles du sang, dans le cadre de la journée

Licenciement abusif des journalistes à la RTNC pour avoir couvert une manifestation hostile au pouvoir
Enfin une initiative pour la filière café-cacao
Le Programme alimentaire mondial a besoin de 135 millions des dollars pour le Kasaï

 Les Cliniques Universitaires de Kinshasa(CUK)ont organisé une campagne de sensibilisation de donneurs bénévoles du sang, dans le cadre de la journée Internationale  de don du sang célébrée chaque 14 juin de l’année pour faire comprendre à l’opinion la nécessité de sauver de vies en danger.

Le sang est un don précieux pour la vie

Mukiapini Guélord, docteur aux CUK, a expliqué qu’aujourd’hui, il n’existe pas de produit capable de se substituer au sang humain, le don du sang est donc indispensable à la société. Pour ce faire,le donneur bénévole du sang doit être en bonne santé,reconnu apte au don du sang par le médecin ayant au moins 50kg au risque de ne pas nuire à sa santé et celui du receveur.

Il a estimé qu’à chaque sensibilisation mensuelle de donneurs bénévoles du sang, les CUK reçoivent au moins quatre-vingt poches de sang enregistrés et dotés d’un code afin d’assurer, d’un bout à l’autre de la chaine transfusionnelle, une parfaite traçabilité, un gage de sécurité des produits sanguins.

Cet acte, celui de donner son sang requiert des avantages tels que les examens gratuits de groupage sanguin A,B,O et rhésus, électrophorèse de l’hémoglobine.

Selon Ruth, habitante à la Commune de Masina très inquiète de pouvoir  de donner son sang par  peur de la piqure et vestige dont parfois on se sait pas comment se remettre.

A la date du 13 juin de chaque année,les Cliniques Universitaires de Kinshasa organisent des manifestations scientifiques dont le but est  d’étudier les travaux scientifiques effectués à  base des banques de sang mais aussi le pilotage  de leurs expériences durant cette journée.

Il a constaté que par rapport à la journée internationale des donneurs bénévoles du sang de l’année passée, celle-ci est non vulgarisée en termes de transmission des messages.

 

JaélMutanga Kabeya(Stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :