Les agents du ministère du Commerce extérieur devant le Palais de la Justice

Les agents du ministère du Commerce extérieur devant le Palais de la Justice

Gyrophares de toutes les couleurs ont retenti devant le Palais de la Justice à Gombe  où les agents et cadres du Commerce extérieur sollicitent la lib

RDC, économie : l’optimisme raisonnable d’Henri Yav Mulang
La semaine minière se tient à Lubumbashi, le nouveau code minier bouscule le secteur
Les États-Unis soutiennent la vente de 32 jets de Lockheed F-35 à la Pologne, d’un montant de 6,5 milliards de dollars

Gyrophares de toutes les couleurs ont retenti devant le Palais de la Justice à Gombe  où les agents et cadres du Commerce extérieur sollicitent la libération de l’un de leur interpellé le mercredi 26 novembre 2019, pour avoir réclamé leurs droits légitimes.

Selon les manifestants regroupés en face du Palais de la Justice, les agents et cadres du ministère du Commerce extérieur ont réclamé leurs droits notamment le payement de leurs primes qu’ils n’ont plus touché depuis belle lurette et la bancarisation des agents. C’est pendant  la manifestation que la police a reçu l’ordre d’interpeller certains d’entre eux.

« Nous réclamons pacifiquement nos droits légitimes en tant que fonctionnaires du ministère de Commerce extérieur et nous avons été surpris de voir l’un de nôtres, Mr. Mukendi, interpellé par la police. On croyait que la police avait besoin d’avoir d’éléments qui nous motivent à manifester, mais nous étions surpris de voir notre collègue gardé entre les quatre murs jusqu’aujourd’hui, c’est pourquoi, nous sommes venus au Palais de la Justice pour réclamer sa libération sans condition », a déclaré l’un des agents.

Selon certains, Mukendi serait le meneur des manifestants qui veulent rentrer  dans leur droit comme tout autre fonctionnaire de l’Etat.

On se rappelle qu’on octobre dernier, une quarantaine d’agents manifestaient devant le ministère du Commerce extérieur. Ils passaient d’institution en institution pour réclamer la bancarisation de toutes les primes qui devraient leur être versées, mais surtout le paiement de la prime permanente attribuée aux agents des ministères générateurs de revenus.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :